La romancière britannique Doris Lessing s`est vue décerner le prix Nobel de littérature 2007, jeudi le 11 octobre 2007 par l`Académie suédoise de Stockholm. Elle a devancé tous les favoris dont l`Américain Philip Roth et le Japonais Haruki Murakami. Cette même institution récompense « la conteuse épique de l`expérience féminine, qui avec scepticisme, ardeur et une force visionnaire scrute une civilisation divisée ». Plusieurs fois citée durant les trente dernières années, elle n`accordait plus « aucune importance » au Nobel. Ledit prix est doté comme les autres prix Nobel de 10 millions de couronnes suédoises (environ 1,08 million d`euros ou 1,54 million de dollars) et sera remis le 10 décembre prochain à Stockholm. Doris Lessing devient ainsi la 34e femme à remporter un prix Nobel et la 11e lauréate à recevoir celui de la littérature depuis 1901, date de sa première attribution. Elle est à ce jour, l`écrivain le plus âgé à recevoir la prestigieuse distinction comme l`a souligné Horace  Engdahl, secrétaire perpétuel de l`Académie. Depuis plus d`un demi-siècle, son oeuvre explore les comportements humains et a inspiré toute une génération d`écrivains féministes. D`ailleurs, elle a souvent été comparée à l`écrivaine française Simone de Beauvoir (1908-1986) pour ses idées féministes. Elle est l`auteur d`une quarantaine d`ouvrages.

Née à Kermanchah, en Perse (aujourd`hui Bakhtaran, en Iran), le 22 octobre 1919, la femme de lettres est élevée à partir de 1925 en Rhodésie, ancienne colonie britannique devenue le Zimbabwe.  À ce moment, son père est capitaine dans l`armée britannique. Son vrai nom est Doris May Taylor, elle prend le nom de Lessing, soit celui de son second mari. En 1939, elle épouse Charles Wisdom avec qui elle a eu deux enfants. Toutefois, en 1943,  elle les quitte et rencontre peu après un émigré juif allemand, Gottfried Lessing, dont elle fait la connaissance au sein d`un groupe marxiste, et dont elle se sépare en 1949. En 1945, elle marie ce dernier avec qui elle eut un fils. De 1944 à 1956, elle est membre du Parti communiste anglais qu`elle quitte lors de l`écrasement de la révolte hongroise. En 1949, elle s`établit à Londres avec son jeune fils et démarre sa carrière comme écrivain. En 1956, elle est interdite de séjour dans toute l`Afrique du Sud et la Rhodésie pour avoir sans cesse critiqué les flagrantes injustices de l`inégalité des races. En 1995, elle revient en Afrique du Sud pour y être accueilli à bras ouverts.

Issue des « Jeunes Gens en colère », elle s`intéresse aux problèmes de l`apartheid, aux dilemmes moraux et intellectuels : politiques, sociaux (la condition de la femme entre autres) et artistiques qui appartiennent au « réalisme moderne » et qu`illustrent son grand cycle romanesque avec des titres comme les Enfants de la violence (5 vol.; la série Martha Quest d`après le nom du personnage central,1952), Un mariage comme il faut (1954), L`Écho lointain de l`orage (1958), Landlocked (1965), la Cité promise (1966). En 1950, elle publie son premier livre, The Grass is Singing (Vaincue par la brousse),  qui  porte sur le relation entre l`épouse d`un fermier blanc et son domestique noir. L`ouvrage a un impact immédiat. En 1957, elle publie Going Home dans lequel elle dénonce l`apartheid en Afrique du Sud. En 1962, elle fait paraître The Golden Notebook, publié en français chez Albin Michel en 1976 sous le titre Le Carnet d`or, où l`autobiographie se mêle à la fiction. En effet, l`ouvrage raconte l`histoire d`une femme-écrivain à succès qui tient son journal. Considéré comme un des textes phares du féminisme, ce même livre a reçu le prix Médicis étranger. Qu`il s`agisse du livre The Grass is Singing ou  du Golden Notebook,ces deux mêmes ouvrages reflètent son opposition au colonialisme et au racisme et décrivent l`expérience des activistes politiques.

D`origine sud-africaine, l`apartheid représente pour elle non seulement un problème social et politique, mais le signe exemplaire de l`affrontement et du déchirement des êtres (Play with a Tiger, 1962) et du malaise de la civilisation contemporaine (Briefing for a Descent into Hell, 1971). En 1982 et 1983, elle publie sous le nom de Jane Somers deux romans, proposés à ses éditeurs habituels et refusés par eux (Journal d`une voisine et Si vieillesse pouvait ) et réunis en 1984 dans Diaries of Jane Somers (les Carnets de Jane Somers). Tout cela dans le but de tester et de démasquer les mécanismes de l`édition traditionnelle. En 1985, elle publie The Good Terrorist portant sur un groupe de jeunes révolutionnaires d`extrême-gauche. En 1988, elle publie The Fifth Child dont les droits d`adaptation cinématographique sont détenus par la maison de production montréalaise Amérique Film. En 1999, elle refuse d`être anoblie par la Reine. Elle vient de faire paraître en 2007, chez Flammarion, un dernier roman, Un enfant de l`amour, qui a pour thème la désillusion. Femme rebelle et combative, mêlée à toutes les causes, elle est restée farouchement indépendante. Elle vit actuellement dans la banlieue londonienne. Ces dernières années, elle s`est surtout consacrée à des ouvrages de science-fiction avec les cinq tomes de sa série  » Canopus in Argos  » écrite entre 1979 et 1983.

(Doris Lessing est décédée à Londres le 17 novembre 2013 à l`âge de 94 ans)

Info. : http://www.dorislessing.org/

Rappelons que le prix Nobel de littérature 2006 fut décerné à l`écrivain turc Orhan Pamuk.