L’actualisation des potentialités de la technique entraîne à terme dans les arts un renouvellement du mode de production. Ainsi la Toile a permis l’éclosion d’un nouveau genre littéraire : le carnet électronique, mieux connu sous le nom de « blogue ».

Ce genre n’est pas encore enserré dans des règles fixées par l’usage, et cela le rend d’autant plus attrayant. Tout devient possible, les seules limites étant celles de l’imagination et de la créativité. S’il ne possède pas le caractère permanent et autorisé de l’imprimé, et la fonction d’authentification d’un auteur, cet outil a l’avantage d’offrir un espace public de liberté à l’abri de tout mandarinat. La contemplation de la nature : tel sera le grand thème de ce carnet qui vise à en partager les fruits.

L’adresse du carnet de Guy Béliveau est la suivante : http://gb.philo.cegeptr.qc.ca/

Mise à jour (janvier 2014) : http://belivguy.wordpress.com/