Archives pour décembre 2005

Dictionnaire de l'Antiquité

Dictionnaire de l`Antiquité

1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (aucune évaluation)
Loading...

Arrivé en librairie le 1er novembre 2005, le Dictionnaire de l`Antiquité est publié aux Presses universitaires de France, sous la direction de Jean Leclant, secrétaire perpétuel de l`Académie des Inscriptions et Belles-Lettres et professeur honoraire au Collège de France. L`ouvrage est disponible en deux versions : coffret de luxe à 295$ (149 euros) et format de poche à 97.95$ (49 euros) dans la collection Quadrige/Dicos Poche. Notons que sur le comité scientifique, on retrouve pour la section « Philosophie », Luc Brisson et Monique Canto-Sperber. Or, 550 auteurs et spécialistes ont participé à la réalisation de cet ouvrage de 2389 pages et de 5000 entrées d`index présentant en un seul volume l`ensemble des civilisations qui se sont développées autour du bassin méditerranéen (Égypte, Mésopotamie, Levant, Grèce, Rome). Ses 3200 articles couvrent la période allant de la fin du IVe millénaire avant notre ère jusqu`au règne de Justinien (milieu du VIe s. ap. J.-C.). Mis en oeuvre voilà plus de quinze ans, réalisé avec le concours de la quasi-totalité des historiens français de l`Antiquité (et de quelques étrangers), ce dictionnaire ne fournit pas seulement les renseignements indispensables sur les hommes et les lieux de l`Antiquité. Il aborde également les aspects les plus variés de la vie quotidienne, du droit, de la vie religieuse, de l`armée. Bref, un indispensable instrument de travail et de plaisir !

Info. : Site Web

Georges Leroux

Débat sur le postnationalisme

1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (aucune évaluation)
Loading...

C`est le 7 décembre 2005 qu`aura lieu à la librairie-bistro Olivieri, à Montréal un débat sur le postnationalisme. L`événement est organisé avec le concours de la Chaire de recherche du Canada en histoire et en économie politique du Québec contemporain de l`Université Laval. Parmi les participants, on retrouve le philosophe Jocelyn Maclure de l`Université Laval, le sociologue Jacques Beauchemin de l`UQAM et l`historien Jocelyn Létourneau de l`Université Laval. L`animation est sous la responsabilité du philosophe Georges Leroux de l`UQAM. Cette rencontre s`inscrit à l`occasion de la parution de la revue Cités, ayant pour titre  » Le Québec, une autre Amérique. Dynamismes d`une identité ». Les participants seront invités à prendre position autour des questions suivantes : Quels sont les avantages et les limites du concept de nation pour saisir et comprendre les mouvances qui marquent l`évolution de la société québécoise ? Le temps serait-il venu de passer à un autre grand paradigme interprétatif de la condition québécoise ?

Jurgen Habermas

Jurgen Habermas, Prix Holberg 2005

1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (aucune évaluation)
Loading...

C`est le 30 novembre 2005 qu`a eu lieu, à Bergen en Norvège, la remise du prix Holberg au philosophe et sociologue allemand Jürgen Habermas, né à Dusseldorf et âgé de 76 ans. Le prix, doté d`une bourse de 520,000 euros (715,000 $can), lui a été remis des mains du ministre norvégien du Savoir, M. Oeystein Djupedal. Ledit prix, qui en est à sa deuxième édition, a été attribué à l`auteur de L`agir communicationnel pour sa définition de « nouvelles perspectives en droit et en démocratie« . Rappellons que la fondation Ludvig Holberg (du nom de l`universitaire et dramaturge dano-norvégien né en 1684) créée en juillet 2003 sur décision du parlement norvégien, vise à revaloriser les sciences humaines, les sciences sociales, le droit et la théologie, et à susciter l`intérêt des jeunes pour ces disciplines. Dans son oeuvre, s`attachant à une critique du positivisme et de la technique, Habermas étudie les rapports de la démocratie et des sociétés industrielles (La Technique et la Science comme idéologie, 1968) et élabore une critique du marxisme (Après Marx, 1975). Il termine sa carrière comme professeur de sociologie et de philosophie à l`Université de Francfort et prend sa retraite en 1994 tout en restant professeur émérite de cette même université.