Pour les personnes souhaitant en savoir davantage sur cette curieuse utopie posthumaniste et son projet politique (pensons à James Watson ou à Stephen Hawking, par exemple), notons que c’est aujourd’hui que paraît l’ouvrage d’Antoine Robitaille sur le sujet.  Brrrr…  De ces idées posthumanistes, on ne sait trop si on doit en rire ou en pleurer (ou simplement les ignorer?).
__
Un extrait est disponible dans le Devoir d’aujourd’hui.
Antoine Robitaille a aussi ouvert un blogue à propos de ce livre, il y a un peu plus d’un mois de ça, mais pour le moment ça semble être le calme plat – peut-être que la conversation viendra.


(Si la chose intéresse, il est possible que, de manière connexe, on soit aussi intéressé par cet article sur la question du corps.)