Le romancier Jean-Marie Gustave Le Clézio s`est vu décerner le prix Nobel de littérature 2008, jeudi le 9 octobre dernier par l`Académie suédoise de Stockholm. Cette même institution, par le biais de son secrétaire permanent Horace Engdahl, a voulu saluer un « écrivain de la rupture, de l`aventure poétique et de l`extase sensuelle, l`explorateur d`une humanité au-delà et en-dessous de la civilisation régnante ». Il recevra un chèque de 10 millions de couronnes suédoises (1,02 millions d`euros ou 1,6 million de dollars canadiens), le 10 décembre prochain à Stockholm, jour commémorant l`anniversaire de la mort d`Alfred Nobel (1833-1896), industriel et chimiste suédois. Cette année, les noms des écrivains américains Philip Roth et de Joyce Carol Oates circulaient parmi les favoris du Nobel. Le Clézio est le 14e écrivain français à recevoir ce prix, si l`on compte le Nobel refusé par Jean-Paul Sartre en 1964. Il s`inscrit d`ailleurs dans la prestigieuse liste qui comprend François Mauriac, Albert Camus, André Gide et Henri Bergson. Les derniers Français lauréats de ce même prix furent Albert Camus (1957), Saint-John Perse (1960), Claude Simon (1985) et Gao Xingjian (2000), chinois naturalisé français qui écrit dans sa langue d`adoption.  

La suite >