Archives pour mai 2013

Robocop au Cégep de Trois-Rivières

1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (vote : 6, moyenne : 4,83 sur 5)
Loading...

Voici la captation vidéo de la présentation des dimensions philosophiques du film Robocop I, issue du ciné-philo présenté le 20 février 2013 au Théâtre du Cégep de Trois-Rivières dans le cadre de la 2e Semaine de la philosophie.

 

La présentation des dimensions philosophiques du film est l’œuvre de Jan Michel, Guy Béliveau et Martin Hould – avec, à la fin, une apparition sur scène de Robocop.

 

Argument 15-2 : Le peuple selon la CLASSE

1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (aucune évaluation)
Loading...

Paraît en ce mois de mai le volume 15-2 (Printemps-été) de la revue Argument. Politique, société, histoire.

 

Voici la présentation du comité de rédaction de ce numéro :

 

«Après le succès aussi inattendu que réjouissant qu’a connu le numéro anniversaire « Sous peine d’être ignorant. La culture générale en vingt-cinq essentiels » (véritable et très rare succès de librairie pour une revue d’idées avec près de 5000 exemplaires vendus), toute l’équipe d’Argument aborde cette quinzième année d’existence plus confiante que jamais en l’avenir. Un tel succès, parce qu’il témoigne d’une soif de revenir aux fondamentaux longtemps négligés de la culture, nous a également donné l’idée de poursuivre dans cette voie en ajoutant à chaque numéro (à partir de l’automne 2013) une nouvelle rubrique qui traitera d’un sujet (idée, artiste, personnage ou événement historique) tenu lui aussi pour « essentiel ».

 

Entre-temps, nous renouons ici avec la mission que la revue s’est donnée depuis sa création, celle de faire mieux apparaître les enjeux des crises ou des débats politiques et sociaux qui agitent le Québec. C’est ainsi que le premier de nos dossiers est consacré au mouvement étudiant du printemps dernier et plus particulièrement à la conception de la démocratie qui est celle de la Coalition large de l’association pour une solidarité syndicale étudiante, la CLASSE. Mais nous nous interrogeons aussi sur les profondes mutations, parfois relativement inaperçues, qui traversent et travaillent les sociétés contemporaines, comme l’atteste le second dossier de ce numéro, qui traitera de l’impact social et culturel des nouvelles technologies de communication : Facebook, Twitter, Google, etc.

 

En ces temps de segmentation de l’opinion publique et de chapelles intellectuelles, où chacun bien souvent se fait une vertu de camper sur ses positions, Argument ouvre au contraire ses pages à des auteurs d’opinions diverses comme d’horizons différents. Nous croyons que cela sert le débat d’idées. En plus des deux dossiers déjà mentionnés, trois auteurs sont invités à commenter le livre magistral de Daniel Jacques, La mesure de l’homme paru l’an passé. Sous la rubrique « Figures de pensée », un texte rappellera également l’importance de l’œuvre fondatrice de François-Xavier Garneau dans l’histoire des idées au Québec. Une « Contribution libre » s’intéresse en outre à l’évolution de l’image d’Israël dans les médias comme dans l’opinion publique occidentale, et une « tribune libre » s’arrête enfin sur le concept d’art que le discours contemporain galvaude trop souvent.»

 

La suite >

Les plaisirs et les jours (Suzanne Foisy et Claude Thérien, dir.)

1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (vote : 2, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

Nos collègues de l’UQTR, Suzanne Foisy et Claude Thérien, publient ce printemps deux signifiants ouvrages collectifs en esthétique sous leur direction : Les plaisirs et les jours (Presses de l’Université du Québec, 2013) et Désintéressement et esthétique (Éditions Nota bene, 2013).

 

Voici la présentation de l’éditeur du premier de ces deux ouvrages, Les plaisirs et les jours :

 

« NOUS souhaiterions tous que les plaisirs perdurent et ne s’achèvent jamais. Et pourtant, nous le savons bien, une temporalité propre délimite leur sens, leur valeur et leur fonction dans l’horizon de notre vie. Certains répondent à nos besoins tandis que d’autres nous incitent à les rechercher pour eux-mêmes. Nul ne peut s’empêcher de réfléchir à l’importance et à la signification que nous leur accordons tous les jours ou à des instants précis. Les études présentées ici tentent d’éclairer la nature des plaisirs « esthétiques » en tenant compte de la variété de leur signification et des valeurs que nous sommes prêts à leur accorder. Proposant des avenues de réflexions différentes, elles partagent unanimement l’idée que tous ces plaisirs ne doivent pas être mis sur le même pied. Les contributions de Danielle Lories, Carole Talon-Hugon, Claude Thérien, Frédéric Abraham, Daniel Dumouchel, Branka Kopecki, Marie Lise Laquerre, Dominique Sirois-Rouleau, Rudy Steinmetz, Marc André Bernier, Isabelle Lachance et Andréane Audy-Trottier sont regroupées autour de trois problématiques : la place du jugement et de l’imagination dans la différenciation des formes de plaisir ; l’éclaircissement des plaisirs paradoxaux en relation à la réalité et à la fiction ; et le rôle des plaisirs dans la socialisation des individus, du souci de soi à l’estime d’autrui.

 

Les directeurs de la publication, Claude Thérien et Suzanne Foisy, sont cofondateurs du Laboratoire de recherche en esthétique au Département de philosophie et des arts de l’Université du Québec à Trois-Rivières. Ils ont supervisé ensemble plusieurs événements dans ce domaine et fait paraître L’expérience esthétique en question: enjeux philosophiques et artistiques (avec Josette Trépanier, Éditions de L’Harmattan, 2009) ainsi que Désintéressement et esthétique (Éditions Nota bene, 2013). »

 

La suite >