Archives pour septembre 2015

Éthique animale

1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (aucune évaluation)
Loading...

On peut être surpris à quel point un livre peut changer notre vie. C’est le cas d’Elise Desaulniers, ancienne omnivore convaincue, dont l’existence a été bouleversée par la lecture du livre : L’éthique animale de Jean-Baptiste Jeangènre Vilmer. Depuis, Elise est l’auteur du plusieurs livres et l’une des spécialistes incontournables du véganisme au Québec.

Pour en savoir plus, je vous conseille la lecture de son blog

Blog d’Elise Desaulniers et du Site d’Elise Desaulniers

 

Voici la présentation de ses livres :

Vache à lait. Dix mythes de l’industrie laitière :

Cet essai dénonciateur met en cause la consommation excessive de lait au Québec.

 

Il n’est pas surprenant que les Québécois se classent dans le top 10 mondial des grands consommateurs de lait : nous en consommons en moyenne 84 litres par année. Nous avons réellement pris à cœur le slogan « Un verre de lait, c’est bien, mais deux, c’est mieux ». Mais à qui profite le second verre de lait ? À nous ou au producteur ?

L’industrie laitière, le secteur d’activité agricole le plus important au Québec, jouit depuis toujours d’une perception positive. Mais la prépondérance du lait dans notre alimentation et notre attachement aux produits laitiers n’auraient rien de naturel ; ils seraient plutôt le résultat de grosses campagnes de communication et de lobbying.

Serions-nous les vaches à lait de l’industrie ? Élise Desaulniers précise, raconte, dénonce. Elle souligne que le lait que nous buvons n’est pas celui que nous pensons boire, et encore moins celui que nous buvions il y a quarante ans. Elle enquête sur la Fédération des producteurs de lait du Québec, s’interroge à propos du Guide alimentaire canadien et du bien-être des vaches laitières et révèle la difficulté pour les jeunes fermiers d’accéder à la production commerciale.

(Source)

Je mange avec ma tête. Les conséquences de nos choix alimentaires :

Mangeons-nous intelligemment ? Mangeons-nous avec notre tête ?

 

Manger avec sa tête, affirme Élise Desaulniers, c’est choisir ce qu’on met dans son assiette, en sachant que les choix qu’on fait ont des conséquences: sur notre santé d’abord, mais aussi sur l’environnement, sur la vie des animaux, sur celle d’autres personnes. Dans dix chapitres, elle explique les bases de l’éthique alimentaire, en apportant un nouvel éclairage sur des enjeux tels que les pesticides, les OGM et les aliments bio. Le saumon sauvage est-il plus intéressant pour la santé? Doit-on vraiment acheter local? Devrions-nous privilégier le bio à n’importe quel prix? Autant de questions traitées avec nuance et intelligence.

(Source)

Troubles de l’attention

1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (aucune évaluation)
Loading...

Un article paru dans le Devoir apporte un point de vue intéressant sur les troubles de l’attention, à lire pour mettre de l’eau à son moulin.

Voici le lien : TDHA l’hypothèse sociale
 

Ce mois-ci, au Québec, le philosophe et socio-économiste J.-Claude St-Onge, spécialisé dans la critique de l’industrie pharmaceutique, prend la balle au bond en corroborant la thèse de Landman dans TDAH ? Pour en finir avec le dopage des enfants. « Jusqu’à preuve du contraire, écrit-il, le TDAH est une construction sociale. »

St-Onge, comme Landman avant lui, ne nie pas que l’inattention, l’impulsivité et l’hyperactivité existent et affectent des enfants. Il conteste toutefois l’idée selon laquelle les causes de ces comportements se trouveraient dans une pathologie du cerveau. Les enfants qui ont ces problèmes ont besoin d’aide, reconnaît le philosophe, « mais pour que l’aide soit appropriée, il faut cibler adéquatement la source du problème ».

 

 

 

tdha

Cercle de lecture en philosophie sur les idées derrière les partis

1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (aucune évaluation)
Loading...

Le cercle de lecture en philosophie pour les étudiants reprend son envol le jeudi 24 septembre de 11h50 à 12h45, au HA-3355, avec pour thème «Les idées derrière les partis politiques».  En quoi Cicéron éclaire le Bloc Québécois, Nozick les libertariens, Coluche le Parti Rhinocéros, etc. ?  Pour en savoir plus, il faudra participer.  L’entrée est libre et la séance sera animée par Jonathan Roy.   Des détails sont sur l’affiche qui suit, mais on peut aussi contacter Léonie Cinq-Mars (leonie.cinq.mars@cegeptr.qc.ca) en cas de doute.

Affiche_cercle_de_lecture_3