Archives pour mars 2016

La ville de Rome comme terrain d’études en Histoire et civilisation

1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (aucune évaluation)
Loading...

[Note : le texte qui suit origine de La Dépêche du Cégep de Trois-Rivières]

 

La direction du Cégep de Trois-Rivières a adopté une nouvelle grille de cours en Histoire et civilisation qui offrira la possibilité aux étudiantes et étudiants de vivre un séjour culturel et linguistique à Rome, en Italie. Ce projet se veut une occasion concrète de mettre à profit les connaissances acquises, notamment en histoire, en arts et en philosophie par la découverte d’une culture millénaire.

 

Le programme Histoire et civilisation s’adresse aux personnes qui aiment comprendre le sens des évènements, qui apprécient l’art et qui s’intéressent aux caractéristiques de la civilisation occidentale. Au cours de la formation, les étudiantes et étudiants développeront leur compréhension des grands enjeux sociaux et culturels ayant marqué l’histoire de l’Occident. Ils auront aussi l’occasion d’alimenter leurs réflexions par le biais d’activités d’enrichissement telles que des visites de musées, l’étude du symbolisme à la cathédrale de Trois-Rivières et un rallye historique à Québec ou Montréal.

 

Mise en œuvre dès l’automne 2016, la grille prévoit l’ajout de deux cours optionnels d’italien. Les étudiantes et étudiants pourront donc se joindre à ceux du programme Arts, lettres et communication profil Langues afin de poursuivre leur apprentissage de l’italien à l’Institut de langue et de culture italiennes Language in Italy. Au terme de leur séjour de deux semaines, les participants feront l’examen A2 du Cadre européen commun de référence pour les langues (CECRL) et recevront un diplôme reconnu par le Cégep de Trois-Rivières.

 

Les personnes intéressées par le programme d’Histoire et civilisation peuvent toujours déposer une demande d’admission via le site du SRAM (Service régional d’admission du Montréal métropolitain) à l’adresse www.sram.qc.ca. Le deuxième tour des admissions se termine le 20 avril 2016.

Voir aussi : la catérogie Histoire-Civilisation

Ciné philo – Fight Club – jeudi 31 mars 2016

1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (aucune évaluation)
Loading...

Les piliers de nos savoirs : 14 œuvres essentielles du second 20e siècle

1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (aucune évaluation)
Loading...

Pour son 13e numéro, le magazine Philo & cie se consacre aux piliers de nos savoirs en présentant quatorze œuvres essentielles du second vingtième siècle.  Voici la présentation de l’éditeur :

 

Les piliers de nos savoirs

Au début du quatrième volume de son Histoire sociale de l’art et de la littérature consacré au monde contemporain (réalisme, impressionnisme, cinéma), l’historien hongrois Arnold Hauser présente l’époque qui s’ouvre avec la Monarchie de Juillet comme celle qui était encore la sienne et celle de ses lecteurs. C’est vers 1830, dit-il, que les bases et les orientations du siècle qui vient se mettent en place, que l’ordre social dans lequel sont encore enracinés les hommes de son époque s’implante, avec ses antagonismes et ses contradictions.

À l’origine de ce numéro de Philo & Cie, il y a une question que le jugement de Hauser sur la durée d’une sensibilité morale, esthétique ou intellectuelle fait naturellement surgir : et nous, à quelle époque appartenons-nous ? Il est clair en tout cas qu’il ne s’agit plus de celle de l’historien marxiste. Mais comment la caractériser, de quand la dater ? De manière tout à fait intuitive, mais guidés tout de même par une fréquentation constante de l’activité intellectuelle de notre temps, il nous a semblé que la réponse ne pouvait connaître un début de formulation qu’en partant de l’immédiat après-guerre, moment même en somme où Hauser marquait le terme de la précédente. Bien entendu nous n’avons considéré que les domaines qui nous sont plus familiers, ceux de la philosophie et des sciences humaines. (source)

 

Sommaire :

– Daniel Dagenais, Hannah Arendt, Les origines du totalitarisme

– Marie-Blanche Tahon, Simone de Beauvoir, Le deuxième sexe

– Jacques Hamel, Pierre Bourdieu, La distinction

– Marcelo Otero, Michel Foucault, Les mots et les choses

– Gilles Gagné, Michel Freitag, Dialectique et société

– Jean Grondin, Hans Georg Gadamer, Vérité et méthode

– Gilles Bibeau, René Girard, La violence et le sacré

– Luc Langlois, Jürgen Habermas, Théorie de l’agir communicationnel

– Yves Vaillancourt, Hans Jonas, Le principe de responsabilité

– Vincent Philippe Guillin, Thomas Kuhn, La structures des révolutions scientifiques

– Gaëtan Tremblay, Marshall McLuhan, La galaxie Gutenberg

– Paul-Émile Boulet, John Rawls, Théorie de la justice

– Philippe St-Germain, Paul Ricoeur, Soi-même comme un autre

– Jean-Marc Larouche, Charles Taylor, Les sources du moi

(source)

La suite >