Pierre Lemay

Pierre Lemay a enseigné la philosophie au Cégep de Trois-Rivières de 1977 à 2014, année de sa retraite. Il a été adjoint au coordonnateur du Département de Philosophie du Cégep de Trois-Rivières en 1980-81. Il est membre-fondateur de la Société de Philosophie du Québec (SPQ) en 1974. Il fut également archiviste-adjoint de la SPQ en 1981 et 1982 et membre du Comité de rédaction du Bulletin de la SPQ de 1981 à 1984. Il est aussi membre-fondateur de la Société de Philosophie des régions au coeur du Québec en 2017. De plus, il est membre de l`Institut d`histoire de l`Amérique française depuis 1993 et membre de la Corporation du Salon du livre de Trois-Rivières depuis 2015. Il collabore à PhiloTR depuis sa création en 2004.


Article par Pierre Lemay

Georges Leroux

Débat sur le postnationalisme

1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (aucune évaluation)
Loading...

C`est le 7 décembre 2005 qu`aura lieu à la librairie-bistro Olivieri, à Montréal un débat sur le postnationalisme. L`événement est organisé avec le concours de la Chaire de recherche du Canada en histoire et en économie politique du Québec contemporain de l`Université Laval. Parmi les participants, on retrouve le philosophe Jocelyn Maclure de l`Université Laval, le sociologue Jacques Beauchemin de l`UQAM et l`historien Jocelyn Létourneau de l`Université Laval. L`animation est sous la responsabilité du philosophe Georges Leroux de l`UQAM. Cette rencontre s`inscrit à l`occasion de la parution de la revue Cités, ayant pour titre  » Le Québec, une autre Amérique. Dynamismes d`une identité ». Les participants seront invités à prendre position autour des questions suivantes : Quels sont les avantages et les limites du concept de nation pour saisir et comprendre les mouvances qui marquent l`évolution de la société québécoise ? Le temps serait-il venu de passer à un autre grand paradigme interprétatif de la condition québécoise ?

Jurgen Habermas

Jurgen Habermas, Prix Holberg 2005

1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (aucune évaluation)
Loading...

C`est le 30 novembre 2005 qu`a eu lieu, à Bergen en Norvège, la remise du prix Holberg au philosophe et sociologue allemand Jürgen Habermas, né à Dusseldorf et âgé de 76 ans. Le prix, doté d`une bourse de 520,000 euros (715,000 $can), lui a été remis des mains du ministre norvégien du Savoir, M. Oeystein Djupedal. Ledit prix, qui en est à sa deuxième édition, a été attribué à l`auteur de L`agir communicationnel pour sa définition de « nouvelles perspectives en droit et en démocratie« . Rappellons que la fondation Ludvig Holberg (du nom de l`universitaire et dramaturge dano-norvégien né en 1684) créée en juillet 2003 sur décision du parlement norvégien, vise à revaloriser les sciences humaines, les sciences sociales, le droit et la théologie, et à susciter l`intérêt des jeunes pour ces disciplines. Dans son oeuvre, s`attachant à une critique du positivisme et de la technique, Habermas étudie les rapports de la démocratie et des sociétés industrielles (La Technique et la Science comme idéologie, 1968) et élabore une critique du marxisme (Après Marx, 1975). Il termine sa carrière comme professeur de sociologie et de philosophie à l`Université de Francfort et prend sa retraite en 1994 tout en restant professeur émérite de cette même université.