Cégeps

Mise en perspective de la philosophie en FG par Raymond-Robert Tremblay

1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (vote : 2, moyenne : 4,50 sur 5)
Loading...

NDLR : le vendredi 6 mars 2015 a eu lieu au Cégep de Trois-Rivières une journée provinciale de réflexion thématique pour les profs de philosophie, organisée par le sous-comité du CEEP. Est ici reproduite l’Allocution de Raymond-Robert Tremblay, prononcée au début de cette journée.

___________________________________________________________________________________

« Tout change et se transforme » [Cicéron]

Par Raymond-Robert Tremblay

Directeur général du Cégep de Trois-Rivières

 

C’est avec enthousiasme que je me joins au Comité des enseignantes et des enseignants de philosophie (CEEPhilo) et à notre dynamique département pour vous souhaiter la bienvenue au Cégep de Trois-Rivières.

 

J’ai écrit dans mon invitation que la formation philosophique, sa rigueur et son amplitude, prédispose à développer une vision à la fois humaniste et systémique de l’éducation collégiale. Mais la formation philosophique aura-t-elle encore la même place à l’avenir? Au collégial, doit-on privilégier la formation à la philosophie, ou par la philosophie? Grandes questions qui se posent avec acuité à la suite du dépôt du rapport final du chantier sur l’offre de formation collégiale – communément appelé rapport Demers – dont les remises en question éveillent à nouveau les craintes et les anticipations. [1]

La suite >

Une ancienne étudiante impliquée dans une surprenante découverte

1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (aucune évaluation)
Loading...

[NDLR : article originaire de La Dépêche]

 

Geneviève Pothier Bouchard, issue de la toute première cohorte en Histoire et civilisation du Cégep de Trois-Rivières, a fait une étonnante découverte.

 

L’été dernier, Mme Pothier Bouchard a pris part à des fouilles archéologiques en sol français. Ses collègues et elle ont trouvé un outil fabriqué avec un fémur de renne. Cet objet, trouvé à la Grotte du Bison en France, a été fabriqué à l’époque néandertalienne.

 

D’ailleurs, un texte est paru dans la dernière édition du Bulletin de la Société préhistorique française au sujet de cet outil déniché par Mme Pothier Bouchard et son équipe.

 

Une découverte fructueuse

Mme Pothier Bouchard affirme que cette découverte lui a apporté beaucoup autant sur le plan académique que personnel.  « Cette découverte m’a donné une certaine visibilité et elle me rappelle pourquoi je fais de longues études », note-t-elle.

 

Quant à sa réaction lorsqu’elle a su l’ampleur de cette découverte, Mme Pothier Bouchard mentionne qu’elle a laissé couler quelques larmes.

 

La fierté des membres du personnel

Patricia Nourry, coordonnatrice du programme Histoire et civilisation, a répandu la nouvelle assez rapidement lorsqu’elle a entendu le reportage de cette découverte sur les ondes d’ICI Radio-Canada.

 

« J’ai rapidement fait connaitre la nouvelle à des professeurs qui ont accompagné Geneviève dans sa formation aux débuts du programme, dit-elle. Tous étaient ravis, mais pas si surpris : Geneviève était une étudiante investie dans ses études, talentueuse et très prometteuse. »

 

« Espérons que sa passionnante découverte lui donne l’occasion de poursuivre ses recherches et faire avancer les connaissances sur l’homme et son histoire. Comme professeurs, que nous puissions envisager de nous servir des publications d’une de nos diplômées dans nos cours, c’est vraiment signifiant et inspirant », ajoute Mme  Nourry.

 

Cette découverte est visiblement un bel accomplissement pour Mme Pothier Bouchard, mais aussi, une grande fierté pour les enseignantes et enseignants qui l’ont formée au cours de ses études collégiales.

 

Pour plus de détails concernant la trouvaille de Mme Pothier Bouchard, consultez le reportage disponible sur ICI Radio-Canada.

 

À noter que Mme Pothier Bouchard fera une conférence au Manoir Boucher de Niverville, à Trois-Rivières, au sujet de ses recherches dans le cadre du mois de l’Archéologie. L’évènement sera ouvert au public et devrait se dérouler le 13 septembre 2015.

Découverte_Geneviève-photo-1024x682

Geneviève Pothier Bouchard, ancienne étudiante en Histoire et civilisation du Cégep de Trois-Rivières, réalisant une démonstration d’archéologie expérimentale en France. Crédit photo : http://ow.ly/Jo6bZ

Honneur aux diplômés du programme Histoire et civilisation

1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (aucune évaluation)
Loading...

[NDLR : article originaire de La Dépêche]

 

Le 20 mai dernier, le directeur général du cégep, monsieur Raymond-Robert Tremblay, a assisté à plusieurs présentations de travaux de synthèse des finissants du programme d’études Histoire et civilisation. Abordant des sujets aussi divers que les évènements de mai 68, en France, le discours de Jacques Parizeau à l’issue du référendum de 1995, le Duplessisme, etc. Les étudiants ont fait preuve de dynamisme dans leur présentation et de rigueur intellectuelle dans leur texte. Afin de les féliciter de leur excellente prestation, le directeur général leur a remis des plumes commémoratives à l’effigie du cégep.

Dans son discours, il a souligné la qualité de ce programme, et la curiosité et l’intelligence dont les étudiants savent faire preuve. Il a insisté sur l’importance de la réflexion dans l’action et le plaisir de la recherche intellectuelle. Ironisant sur « l’inutilité » des disciplines humanistes classiques comme l’histoire, la philosophie et l’anthropologie, il en a profité pour féliciter les enseignants pour la qualité de la recherche et l’inventivité des travaux qu’ils ont encadrés.  Enfin, il a encouragé les jeunes diplômés à poursuivre leur quête et à valoriser la vie intellectuelle propre aux  disciplines érudites qui les intéressent.

 

etudiant_histoire
De gauche à droite : Stéphanie Beaupied (professeure d’histoire), Alexis Gravel, Raphaël Desjardins-Perron, Aurélie Cinq-Mars, Raymond-Robert Tremblay (Directeur général), Marilyne Lethiecq, Eveline Le Rouzes-Ménard, Alexandra Métail, Patrice Létourneau (professeur de philosophie) et Claudia Verreault.