La philo dans les quotidiens

L’homme, cette exception insupportable

1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (vote : 1, moyenne : 4,00 sur 5)
Loading...

« Saviez-vous que « la Thèse » vous empêchait, aujourd’hui comme hier, d’accéder à une « bonne vie », autrement dit qu’elle vous pourrissait l’existence ? Ce que Jean-Marie Schaeffer nomme « la Thèse » est ce qui sert d’assise illusoire à la métaphysique, à la phénoménologie mais aussi à la plupart des disciplines anthropologiques. Dualiste, elle continue à opposer la matière et l’esprit ; discontinuiste, elle sépare la nature de la culture ; idéaliste, elle fait fond sur la transcendance, que ce soit celle de l’être, du sujet, du social ou du symbolique. Selon l’auteur, il faudrait à tout prix s’en débarrasser. »

Jean-Marie Schaeffer : l’homme, cette exception insupportable

LE MONDE DES LIVRES | 27.09.07

© Le Monde.fr

La métaphysique ne peut pas décider de tout

1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (aucune évaluation)
Loading...

« Un grand livre suffit parfois à révéler l’amplitude d’une oeuvre qui, jusque-là, cheminait plutôt discrètement. Tel fut le cas, en 2004, du Complément de sujet (Gallimard) du philosophe Vincent Descombes. En plus de cinq cents pages, ardues mais décisives, l’ouvrage réglait son compte à la thématique de la « mort » puis du « retour » du sujet, redéfinissant trente ans de controverses entre poststructuralistes (Deleuze, Foucault) et néokantiens (Alain Renaut). Colloques et ouvrages collectifs signalèrent l’importance d’un auteur considéré, à l’heure actuelle, comme l’un des philosophes français les plus marquants. »

Vincent Descombes : « la métaphysique ne peut pas décider de tout »

LE MONDE DES LIVRES | 20.09.07

© Le Monde.fr