Les Philoconférences

La dixième philoconférence: Robert Mager et le conservatisme en religion

1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (vote : 1, moyenne : 1,00 sur 5)
Loading...

Les Philoconférences vous convient à un nouveau rendez-vous, le Lundi  29 mars prochain, à 19hrs, à l’église Saint-James située sur la rue des Ursulines au Centre-ville de Trois-Rivières. Vous êtes invités à venir entendre Robert Mager, professeur titulaire à la Faculté de théologie et de Sciences religieuses de l’Université Laval (http://www.ftsr.ulaval.ca/profs/rmager/), nous présenter une conférence intitulée La religion est-elle essentiellement conservatrice?

«Un aspect remarquable de beaucoup de discours conservateurs est leur organisation autour du principe d’ordre, ordre fondé, dans le cas des discours chrétiens, sur une vision de Dieu comme grand ordonnateur (créateur, législateur, fondement moral, etc.). On peut se demander si cette quête d’ordre n’est pas inhérente à l’expérience religieuse elle-même. Vécue dans une condition humaine marquée par la fragilité de toute chose, la religion serait d’abord reconnaissance pour un ordre reçu et, par-là, conservatrice, mais elle s’accomplirait ensuite dans la réponse à ce don initial, une réponse originale ouvrant à la transformation de l’ordre du monde.»

La conférence de M. Mager sera suivie du lancement de son dernier livre Modernité et religion au Québec. Où en sommes-nous?, publié aux Presses de l’Université Laval, ouvrage collectif qu’il a codirigé avec Serge Cantin (http://www.ftsr.ulaval.ca/profs/rmager/document/mrq.html).

La suite >

La huitième philoconférence : Yves Gingras et l’illusion du dialogue science-religion

1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (vote : 2, moyenne : 4,50 sur 5)
Loading...
Les membres des Philoconférences de Trois-Rivières ont le plaisir de vous convier à la huitième philoconférence, le lundi 26 octobre à 19h., à l’Église St-James (sur la rue Des Ursulines).  Pour l’occasion, nous recevrons Yves Gingras, titulaire de la Chaire de recherche du Canada en histoire et sociologie des sciences, professeur à l’UQAM et habile chroniqueur à l’émission «Les Années lumière» à la Première chaîne de Radio-Canada, qui traitera de l’illusion du dialogue science-religion. 

Pour se mettre en appétit, voici quelques indications sommaires sur les réflexions qu’il développera :

«On parle beaucoup depuis quelques années de “dialogue” entre science et religion et on invoque souvent l’idée que même Einstein avait une religion. Contre ces arguments d’autorité et ces sophismes qui confondent religion et spiritualité de façon à faire croire en la possibilité d’un réel dialogue entre science et religion, nous montrerons qu’en fait tout dans les méthodes et les aspirations de la science s’oppose à l’éthos et aux discours religieux. L’histoire de l’homme de Kennewick et d’autres restes humains américains datant de 9,000 ans nous serviront d’exemples d’obstacles que les croyances religieuses posent à la recherche objective des anthropologues qui désirent reconstituer le peuplement de L’Amérique.» 

Comme à l’habitude, l’entrée est libre.  Pour en savoir un peu plus sur les horizons d’Yves Gingras, on peut notamment écouter cette entrevue vidéo (4 min. 8 sec.) qu’il a accordée le 15 janvier 2009 à l’émission «le Code Chastenay» (Télé-Québec).