Publications professorales

Ouvrages publiés par des professeurs du département de philosophie du Cégep de Trois-Rivières

 

****** En cours d’élaboration… ******

BASTARACHE, Yves

BÉLIVEAU, Guy

CORBEIL, Yvon

GIROUX, Natacha

GUERTIN, Michel

LÉTOURNEAU, Patrice

LORANGER, Clément (retraité)

NGUYEN, Vinh-De (retraité)

NOURRY, Patricia

PAILLÉ, Yvon (retraité)

PARIS, Claude (retraité)

PROULX, Carole (retraitée)

ROY, Jonathan

ROY, Yves (retraité)

 

BASTARACHE, Yves

– [Manuel] Yves Bastarache (en collaboration avec Claude Paris), Initiation à la pensée critique, Québec, Éditions C.G., 1982, 277 pages.  ISBN : 2920605062 (Worldcat)

 

 

 

 

– [Manuel] Yves Bastarache (en collaboration avec Claude Paris), Philosopher.  Pensée critique et argumentation, Québec, Éditions C.G., 1995, 369 pages.  ISBN : 2920605194 (Worldcat)

 

Extrait de la quatrième de couverture du manuel d’Yves Bastarache (et Claude Paris) intitulé Philosopher :

«Philosopher se veut une introduction à la philosophie.  Il vise à développer une pensée critique, à susciter une prise de conscience de la dimension historique de certaines questions essentielles et à aménager une rencontre avec quelques textes de la tradition philosophique.  L’enseignant mettra l’accent sur l’un ou l’autre de ces aspects, nous lui offrons un outil pour le faire.

 

Mais quel que soit l’aspect prévilégié, il nous semble que le but devrait être d’amener l’élève à philosopher.  Pas simplement de lui faire acquérir des habiletés intellectuelles; pas de le forcer à mémoriser des informations historiques ne débouchant finalement que sur une vaine érudition; pas de l’obliger à acquiescer à des textes hors de sa portée et, partant, somnifères.  La philosophie, surtout au niveau pré-universitaire, doit faire le pont entre le «savoir savant» des textes ou de l’histoire et la réflexion personnelle de l’élève.  Il serait malheureux que la philosophie scolaire tue le plaisir de philosopher.»

 

BÉLIVEAU, Guy

– [Essai] Guy Béliveau, L’éducation des désirs.  Essai sur la défaillance de la volonté, Saint-Laurent, Éditions Bellarmin, 1996, 134 pages.  ISBN : 2890078167 (Worldcat)

 

Extrait de la quatrième de couverture de l’essai de Guy Béliveau intitulé L’éducation des désirs :

«Dans cet ouvrage, l’auteur cherche à faire comprendre pourquoi, malgré toutes nos bonnes intentions, nous ne parvenons pas à résister à certains de nos désirs.  Pensons à la tyrannie que peuvent exercer, par exemple, les plaisirs de la table, de la boisson et… de l’amour.  Nous savons qu’ils pourront parfois nous détruire, et pourtant nous y cédons quand même.  Pourquoi ?  Pourrions-nous agir autrement ?

 

Avec la précision d’un chirurgien, l’auteur décrit la situation d’individus qui n’arrivent pas à se maîtriser dans leur recherche de plaisirs, mais surtout il ouvre des voies à une éducation des désirs, à un affermissement de la volonté.

 

L’éducation des désirs s’inscrit dans le renouveau actuel de l’éthique existentielle et, en particulier, dans le courant qui conçoit la philosophie sous la forme d’un exercice de transformation de soi.

 

Guy Béliveau est docteur en philosophie et il enseigne cette discipline depuis une vingtaine d’années.»

 

CORBEIL, Yvon

– [Essai] Yvon Corbeil, Passage à tabac.  Petit ouvrage à l’intention des fumeurs encore heureux de l’être, Outremont, Éditions Lanctôt, 1999, 84 pages. ISBN : 2894851049 (Worldcat)

 

Extrait de la quatrième de couverture de l’essai d’Yvon Corbeil intitulé Passage à tabac :

«Il était une fois, à Québec, un petit banc de bois qu’on avait aimablement posé sur le trottoir afin de permettre aux passants de se reposer. Ce n’était pas un banc public ; c’était un banc privé qu’on avait mis à la disposition du public. Mais son propriétaire, bien intentionné, ne l’était pas au point de permettre aux passants d’y faire ce qu’ils voulaient et, tout particulièrement, il ne voulait pas qu’on y fume ! Aussi avait-il « scotchtapé », bien en évidence au milieu de son banc, un exemplaire de ce pictogramme trop bien connu des fumeurs. Investir l’espace public à ses propres fins, c’est une chose; vouloir contribuer à le rendre plus invitant, un beau geste. Mais qu’en est-il de prétendre y régler les comportements licites de tous ceux qui y passent ?  
La lutte anti-fumeurs, peut-être issue de bonnes intentions, n’en est jamais restée à celles-ci. Il y a longtemps que l’anti-tabagisme est devenu une chasse aux sorcières ridicule, dont les mentors sont des mésadaptés sociaux qui trouvent là quelque baume à leur urticaire psychique. Ce qui est plus récent — et plus inquiétant — c’est que certains de ceux-là se sont frayés un chemin jusque dans les sphères du pouvoir, soit d’une manière directe, soit en s’assurant de pouvoir tirer des ficelles en coulisse. Or, les États sont toujours mauvais lorsqu’ils prêtent l’oreille à de mauvais conseillers. La folie anti-fumeurs est devenue une pandémie ! Quelle OMS, encore à créer, nous en guérira ?

 

Yvon Corbeil contribue depuis de nombreuses années au magot que se constituent les gouvernements sur le dos des fumeurs.»

 

GIROUX, Natacha

– [Ouvrage pédagogique] Natacha Giroux (en collaboration avec Laurent Giroux), De la prudence.  Étude du Charmide de Platon, Saint-Laurent, Éditions du Renouveau pédagogique, 2002, 57 pages.  ISBN : 2761313119 (Worldcat)

 

Extrait de la quatrième de couverture de l’ouvrage pédagogique de Natacha Giroux (et Laurent Giroux) intitulé De la prudence :

«Le manque de prudence est depuis toujours un problème autant individuel que collectif. Aussi, en tant que vertu oubliée, la prudence est-elle un sujet qu’il faut avoir le courage d’aborder. C’est donc à travers le Charmide, dialogue qui contient en une quarantaine de pages l’essentiel de la pensée de Platon, que sera discutée la notion de prudence. Il apparaît avec évidence que les critiques formulées par Socrate et Platon sont toujours d’actualité.»

 

– [Ouvrage pédagogique] Natacha Giroux (en collaboration avec Laurent Giroux), Du bonheur.  Étude de l’Éthique à Nicomaque d’Aristote (Livres I et X), Saint-Laurent, Éditions du Renouveau pédagogique, 2003, 67 pages.  ISBN : 2761314123 (Worldcat)

 

Extrait de la quatrième de couverture de l’ouvrage pédagogique de Natacha Giroux (et Laurent Giroux) intitulé Du bonheur :

«Le bonheur est un thème et un terme qui revient constamment dans grand nombre de nos conversations, et rarement déclare-t-on qu’on l’a atteint. Sait-on vraiment ce qui pourrait nous rendre heureux? Aristote s’était déjà penché sur cette question pour aboutir à la conclusion que le bonheur consiste dans une activité réussie, et, dans le cas de l’être humain, dans l’activité qui lui est spécifique, celle de l’intelligence. Quoi que l’on pense de cette conclusion, la réflexion d’Aristote peut être d’une grande utilité pour aider les jeunes et les moins jeunes à se forger une meilleure idée du bonheur.»

 

 

– [Ouvrage collectif] Natacha Giroux, «Les étudiants peuvent-ils encore être des intellectuels engagés?  Ou À qui pourais-je enseigner Lévinas?», chapitre dans le livre Les cégeps : 40 ans… et après?, Québec, Les Presses de l’Université Laval, 2011, 132 pages.  ISBN :  978-2-7637-9728-1 (Worldcat)

 

 

 

– [Article] Natacha Giroux, Apologie de l’échec salutaire, article dans le magazine Philo & Cie, Montréal, no. 2, mai-août 2012.

 

 

 

 

 

GUERTIN, Michel (retraité)

– [Manuel] Michel Guertin, Itinéraires philosophiques, Sainte-Foy, Éditions Le Griffon d’argile, 1988, 131 pages.  ISBN : 2920922076 (Worldcat)

 

 

 

 

 

LÉTOURNEAU, Patrice

– [Essai] Patrice Létourneau, Le phénomène de l’expression artistique.  Une reconstruction à partir des thèses de Maurice Merleau-Ponty, Québec, Éditions Nota bene, 2005, 155 pages.  ISBN : 2895181675 (Worldcat)

 

Extrait de la quatrième de couverture de l’essai de Patrice Létourneau intitulé Le phénomène de l’expression artistique :

«Comment s’intègrent les motivations psychologiques, sociales et culturelles lors de réalisations expressives ? En quoi consistent les interactions entre le langage, la pensée et la perception et quels sont les impacts de ces interactions pour la compréhension du phénomène d’expression artistique ? Quelle est l’importance constitutive de notre « connivence au monde » et de notre appartenance à un « horizon de sens » dans ce phénomène ? Quel est le statut du sens des expressions et quelles sont les structures de sa dimension interprétative ? Ces questions, à l’intersection des investigations de la phénoménologie, de la philosophie de l’esprit et de la philosophie de la culture, sont ici abordées par Patrice Létourneau. Se dégage alors l’esquisse d’une conceptualisation touchant notamment à deux points majeurs liés à la problématique du sens : l’avènement du sens dans l’expression et une « causalité explicative » liée à cette émergence.

 

Patrice Létourneau, né en 1975, est professeur au Département de philosophie du Cégep de Trois-Rivières. Soucieux des rapports de la phénoménologie avec les sciences tout autant qu’attentif aux arts et aux productions culturelles, il a consacré plusieurs conférences et travaux à ces thématiques.»

 

– [Article] Patrice Létourneau, L’art du décloisonnement à l’ère du projet, article sur la question du travail au 21e siècle, publié dans le dossier central «(Sur)vivre au 21e siècle» du magazine « Nouveau Projet », Montréal, volume 1, numéro 1, mars 2012. ISSN : 1927-8039.

 

Extrait :

 «Dans le monde du travail, les barrières traditionnelles tombent une à une: hiérarchie, disciplines, lieux et temps de travail… Ce décloisonnement fait éclater plusieurs pratiques anciennes, non sans créer son lot de tourments et d’angoisses. Comment aborder les profondes mutations du travail au 21e siècle?»

 

 

 

LORANGER, Clément (retraité)

– [Ouvrage collectif] Clément Loranger (en collaboration avec Maurice Fournier et Louis Samson), Impromptus philosophiques.  Notes et fausses notes en matière de pensée, Trois-Rivières, Éditions du Phénix, 1994, 215 pages.  ISBN : 2980320625 (Worldcat)

 

 

 

NGUYEN, Vinh-De (retraité)

– [Manuel] Vinh-De Nguyen, Le problème de l’Homme chez Jean-Jacques Rousseau, Sillery, Presses de l’Université du Québec, 1991, 253 pages.  ISBN : 2760506290 (Worldcat)

 

 

 

 

– [Manuel] Vinh-De Nguyen (en collaboration avec Serge Morin), L’Être humain.  Thèmes et conceptions, Saint-Laurent, Éditions ERPI, 2000, 218 pages.  ISBN : 2761310985 (Worldcat)

Extrait de la quatrième de couverture du manuel de Vinh-De Nguyen (et Serge Morin) intitulé L’Être humain. Thèmes et conceptions :

Les conceptions anthropologiques répondent à un besoin essentiel des êtres humains, celui de se connaître et de trouver un fondement à leur action.

Ce livre portant sur les grandes conceptions de l’être humain débute par un aperçu historique de la pensée occidentale et se poursuit par l’exposition de cinq grands thèmes: la spécificité humaine, la liberté, la relation de l’être humain avec Dieu, sa relation avec la nature et, enfin, ses rapports avec ses semblables.

Dans chaque chapitre, on trouve d’abord, sous le titre Problématique générale , une présentation du thème. Suit la section principale de l’exposé théorique, Le point de vue des philosophes . Cette section est subdivisée selon les philosophes qui ont été retenus — principalement Descartes, Rousseau, Marx, Freud et Sartre; occasionnellement, il sera question d’autres auteurs tels Hobbes, Spinoza et A. Leopold. Le deuxième tiers des chapitres est occupé par la section Textes. Il s’agit d’extraits d’ouvrages classiques qui font écho aux éléments présentés dans le premier tiers. Chacun des extraits est suivi de quelques questions choisies pour aider le lecteur à mieux comprendre le texte et, éventuellement, à l’analyser. Enfin, les chapitres se terminent par une révision et des exercices variés.

 

– [Manuel] Vinh-De Nguyen (en collaboration avec Jonathan Roy), Manuel d’éthique, Lévis, Éditions Fondation littéraire Fleur de Lys, 2010, 404 pages.  ISBN : 9782896123339

 

 

Extrait de la quatrième de couverture du manuel de Vinh-De Nguyen (et Jonathan Roy) intitulé Manuel d’éthique :

«Comment agir moralement? Comment vivre pour bien vivre? C’est pour répondre à ces questions fondamentales que se sont construites les théories éthiques de l’Antiquité jusqu’à nos jours.

 

On peut regrouper ces théories en deux groupes définis chacun par l’adoption et l’érection d’une valeur particulière au rang d’un principe suprême de la moralité. Dans le premier, se retrouvent celles qui tiennent le Bonheur – soit individuel soit collectif – pour la valeur suprême : l’eudémonisme grec, l’éthique rationnel ou égoïste, l’utilitarisme, et l’éthique bouddhiste. Les éthiques du second groupe, qui subordonnent toute valeur au respect de la Dignité, comprennent la morale du devoir de Kant, l’éthique de Hans Jonas, celle de John Rawls et l’éthique des droits.

Dans cet ouvrage, la deuxième partie est consacrée à l’étude des éthiques du Bonheur, la troisième, à l’analyse des éthiques de la Dignité.

 

L’histoire de la pensée éthique n’est pas seulement celle des éthiques normatives (c’est-à-dire les éthiques qui nous définissent les règles du bien-faire et du bien-vivre); elle est encore celle des théories qui dénient à la morale et à toute éthique normative toute prétention à la valeur absolue, à l’universalité et à la vérité. Il ne nous semble pas injustifié de faire un examen de ces conceptions négatrices. La dernière partie de cet ouvrage est donc consacrée à l’étude des conceptions de Marx-Engels et de Nietzsche qui, en dépit de leurs différences, professent le même déni de la morale du point de vue idéologique. On étudiera également le relativisme éthique ainsi que l’émotivisme d’Ayer dans lesquels on retrouve un déni de la morale d’un point de vue épistémologique.

 

Cet ouvrage se veut un manuel, c’est-à-dire un instrument de travail, de là, l’effort de la part des auteurs pour réaliser la clarté dans les exposés par un langage simple, par le choix des textes d’auteurs, l’établissement d’un glossaire, des exercices et par la présentation des modèles de dissertation éthique.

 

Vinh-De Nguyen est détenteur d’un doctorat en philosophie de l’Université d’Ottawa (Thèse : « L’anthropologie de Jean-Jacques Rousseau», 1985), il a enseigné la philosophie pendant plus de vingt ans à l’Université de Moncton, à la Faculté Saint-Jean (University of Alberta), à l’Université d’Ottawa, au CEGEP et à l’université de Trois-Rivières. Il a publié des articles sur l’anthropologie, la pensée politique de Rousseau et sur l’éthique appliquée, en particulier sur l’éthique de l’environnement dans Philosophiques, Philosopher, Dialogue, Horizons philosophiques.  Il est l’auteur de : Le problème de l’homme chez Jean-Jacques Rousseau, Presses de l’Université du Québec, 1991. (Pour la publication de cet ouvrage, l’auteur a reçu une subvention de la Fédération canadienne des études humaines)  Il est aussi co-auteur de : L’être humain, thèmes et conceptions, ERPI, 2000 et de Considérations actuelles, CEGEP de Trois-Rivières, 1995.  Par ailleurs traducteur de (avec la collaboration de Louis Samson) : Joseph R. Des Jardins, Environmental Ethics, sous le titre : Éthique de l’environnement, P.U.Q., 1995.

 

Jonathan Roy est détenteur d’un baccalauréat en science politique et d’une maîtrise en philosophie à l’Université du Québec à Trois-Rivières. Son mémoire portait sur la philosophie politique de l’Internationale Situationniste. Il est présentement professeur de philosophie au cégep de Trois-Rivières.»

 

NOURRY, Patricia

– [Nouvelle] Patricia Nourry, Le fou des marées, dans «Contre-Jour. Cahiers littéraires», numéro 17, hiver 2008-2009, pages 149 à 156. (Worldcat)

 

– [Ouvrage collectif] Patricia Nourry, «L’esprit des humanités», chapitre dans le livre Histoires de savoirs et de passions sous la direction de Gérald Gaudet, Trois-Rivières, Éditions d’art Le Sabord, 2009, ISBN : 9782922685664 (Worldcat)

 

– [Article] Patricia Nourry, Cap solitudedans la revue «Argument.  Politique, société, histoire», volume 14, numéro 1, Automne 2011-Hiver 2012, pages 100 à 106.

 

PAILLÉ, Yvon (retraité)

– [Essai] Yvon Paillé, Les voix de l’honneur.  Essai sur la théâtralité, Québec, VLB Éditeur, 1991, 151 pages.  ISBN : 2890054470 (Worldcat)

 

 

 

 

 

– [Manuel] Sous la direction de Yvon Paillé (et al.), Philosophie : Éthique et politique, Laval, Éditions Études vivantes, 1999, 284 pages.  ISBN : 2760706168 (Worldcat)

 

PARIS, Claude (retraité)

– [Manuel] Claude Paris (en collaboration avec Yves Bastarache), Initiation à la pensée critique, Québec, Éditions C.G., 1982, 277 pages.  ISBN : 2920605062 (Worldcat)

 

 

 

 

– [Manuel] Claude Paris, Éthique et politique : réseau d’activités d’apprentissage, Québec, Éditions C.G., 1985, 214 pages.  ISBN : 2920605011 (Worldcat)

 

– [Ouvrage pédagogique] Claude Paris, La liberté : libre volonté et maîtrise de soi, Québec, Éditions C.G., 1988, 76 pages.  ISBN : 2920605038 (Worldcat)

 

– [Ouvrage pédagogique] Claude Paris, Le discours religieux : une réflexion, Québec, Éditions C.G., 1988, 67 pages.  ISBN : 2920605046 (Worldcat)

 

– [Manuel] Claude Paris (en collaboration avec Yves Bastarache), Philosopher.  Pensée critique et argumentation, Québec, Éditions C.G., 1995, 369 pages.  ISBN : 2920605194 (Worldcat)

 

Extrait de la quatrième de couverture du manuel de Claude Paris (et Yves Bastarache) intitulé Philosopher :

«Philosopher se veut une introduction à la philosophie.  Il vise à développer une pensée critique, à susciter une prise de conscience de la dimension historique de certaines questions essentielles et à aménager une rencontre avec quelques textes de la tradition philosophique.  L’enseignant mettra l’accent sur l’un ou l’autre de ces aspects, nous lui offrons un outil pour le faire.

 

Mais quel que soit l’aspect prévilégié, il nous semble que le but devrait être d’amener l’élève à philosopher.  Pas simplement de lui faire acquérir des habiletés intellectuelles; pas de le forcer à mémoriser des informations historiques ne débouchant finalement que sur une vaine érudition; pas de l’obliger à acquiescer à des textes hors de sa portée et, partant, somnifères.  La philosophie, surtout au niveau pré-universitaire, doit faire le pont entre le «savoir savant» des textes ou de l’histoire et la réflexion personnelle de l’élève.  Il serait malheureux que la philosophie scolaire tue le plaisir de philosopher.»

 

– [Manuel] Claude Paris (en collaboration avec Gilles Lapointe), Éléments de philosophie morale et politique, Québec, Éditions C.G., 1998, 448 pages.  ISBN : 2920605208 (Worldcat)

 

PROULX, Carole (retraitée)

– [Manuel] Carole Proulx (en collaboration avec Yves Roy), Introduction à l’éthique : fondements et applications, Montréal, Éditions Chenelière/McGraw-Hill, 1996, 249 pages.  ISBN : 2894610459 (Worldcat)

 

Extrait de la quatrième de couverture du manuel de Carole Proulx (et Yves Roy) intitulé Introduction à l’éthique :

«Conçu spécialement pour le nouveau programme de philosophie, ce manuel est une initiation à la réflexion éthique et présente quelques grandes théories fondamentales. À la fin de l’ouvrage, une banque d’environ 120 problèmes éthiques permettra aux enseignants d’adapter leur cours à la formation ou aux intérêts de leurs étudiants.»

 

ROY, Jonathan

– [Manuel] Jonathan Roy (en collaboration avec Vinh-De Nguyen), Manuel d’éthique, Lévis, Éditions Fondation littéraire Fleur de Lys, 2010, 404 pages.  ISBN : 9782896123339

 

Extrait de la quatrième de couverture du manuel de Jonathan Roy (et Vinh-De Nguyen) intitulé Manuel d’éthique :

«Comment agir moralement? Comment vivre pour bien vivre? C’est pour répondre à ces questions fondamentales que se sont construites les théories éthiques de l’Antiquité jusqu’à nos jours.

 

On peut regrouper ces théories en deux groupes définis chacun par l’adoption et l’érection d’une valeur particulière au rang d’un principe suprême de la moralité. Dans le premier, se retrouvent celles qui tiennent le Bonheur – soit individuel soit collectif – pour la valeur suprême : l’eudémonisme grec, l’éthique rationnel ou égoïste, l’utilitarisme, et l’éthique bouddhiste. Les éthiques du second groupe, qui subordonnent toute valeur au respect de la Dignité, comprennent la morale du devoir de Kant, l’éthique de Hans Jonas, celle de John Rawls et l’éthique des droits.

Dans cet ouvrage, la deuxième partie est consacrée à l’étude des éthiques du Bonheur, la troisième, à l’analyse des éthiques de la Dignité.

 

L’histoire de la pensée éthique n’est pas seulement celle des éthiques normatives (c’est-à-dire les éthiques qui nous définissent les règles du bien-faire et du bien-vivre); elle est encore celle des théories qui dénient à la morale et à toute éthique normative toute prétention à la valeur absolue, à l’universalité et à la vérité. Il ne nous semble pas injustifié de faire un examen de ces conceptions négatrices. La dernière partie de cet ouvrage est donc consacrée à l’étude des conceptions de Marx-Engels et de Nietzsche qui, en dépit de leurs différences, professent le même déni de la morale du point de vue idéologique. On étudiera également le relativisme éthique ainsi que l’émotivisme d’Ayer dans lesquels on retrouve un déni de la morale d’un point de vue épistémologique.

 

Cet ouvrage se veut un manuel, c’est-à-dire un instrument de travail, de là, l’effort de la part des auteurs pour réaliser la clarté dans les exposés par un langage simple, par le choix des textes d’auteurs, l’établissement d’un glossaire, des exercices et par la présentation des modèles de dissertation éthique.

 

Vinh-De Nguyen est détenteur d’un doctorat en philosophie de l’Université d’Ottawa (Thèse : « L’anthropologie de Jean-Jacques Rousseau», 1985), il a enseigné la philosophie pendant plus de vingt ans à l’Université de Moncton, à la Faculté Saint-Jean (University of Alberta), à l’Université d’Ottawa, au CEGEP et à l’université de Trois-Rivières. Il a publié des articles sur l’anthropologie, la pensée politique de Rousseau et sur l’éthique appliquée, en particulier sur l’éthique de l’environnement dans Philosophiques, Philosopher, Dialogue, Horizons philosophiques.  Il est l’auteur de : Le problème de l’homme chez Jean-Jacques Rousseau, Presses de l’Université du Québec, 1991. (Pour la publication de cet ouvrage, l’auteur a reçu une subvention de la Fédération canadienne des études humaines)  Il est aussi co-auteur de : L’être humain, thèmes et conceptions, ERPI, 2000 et de Considérations actuelles, CEGEP de Trois-Rivières, 1995.  Par ailleurs traducteur de (avec la collaboration de Louis Samson) : Joseph R. Des Jardins, Environmental Ethics, sous le titre : Éthique de l’environnement, P.U.Q., 1995.

 

Jonathan Roy est détenteur d’un baccalauréat en science politique et d’une maîtrise en philosophie à l’Université du Québec à Trois-Rivières. Son mémoire portait sur la philosophie politique de l’Internationale Situationniste. Il est présentement professeur de philosophie au cégep de Trois-Rivières.»

 

ROY, Yves (retraité)

– [Manuel] Yves Roy (en collaboration avec Carole Proulx), Introduction à l’éthique : fondements et applications, Montréal, Éditions Chenelière/McGraw-Hill, 1996, 249 pages.  ISBN : 2894610459 (Worldcat)

 

Extrait de la quatrième de couverture du manuel d’Yves Roy (et Carole Proulx) intitulé Introduction à l’éthique :

«Conçu spécialement pour le nouveau programme de philosophie, ce manuel est une initiation à la réflexion éthique et présente quelques grandes théories fondamentales. À la fin de l’ouvrage, une banque d’environ 120 problèmes éthiques permettra aux enseignants d’adapter leur cours à la formation ou aux intérêts de leurs étudiants.»

 

– [Essai] Yves Roy, Autorité politique et liberté, Montréal, VLB Éditeur, 1988, 255 pages.  ISBN : 2890053245 (Worldcat)