Les consultations régionales sur l’enseignement de la philosophie devraient interpeller tous les professeurs de philosophie de la province.  Le document de référence produit par la NAPAC foissonnent de données susceptibles de nous amener à réfléchir sur le but et la valeur de nos pratiques.   Mais dans ce foisonnement il n’est pas toujours facile de discerner quelles directions les réflexions peuvent prendre.  Le professeur de philosophie du collège de Ahunstic, Roland Farès, nous livre ses idées sur ce point (source: site de la NAPAC).


Consultations régionales

Une contribution virtuelle au débat préliminaire

Devrions-nous penser à des devis méthodologiques ?

Le taux d’échec préoccupant dans certains cours de philosophie, la « diplômation » qui paraît anémique et la situation des garçons face à la scolarisation appellent à une réflexion sérieuse sur d’autres considérations que sur les devis ministériels. Nous avons mis, nous les professeurs de philosophie, beaucoup de temps et d’énergie à assimiler la réforme de 1993 pour avoir à la « réformer » encore nous-mêmes maintenant. Cela nous engage cependant à l’adapter constamment à notre réalité socioculturelle. Or, le cadre actuel des devis nous donne cette latitude. C’est donc à travers nos outils pédagogiques propres (discours, films, informatique, manuels, livres, etc.) que nous pouvons innover nos cours facilement, année après année.

Lire la suite >>> (document pdf)