HJ3

Le (feu) projet HJ3 était un projet d’aide à la réussite pour le cours de «Philosophie et rationalité», qui a eu cours entre 2002 et 2006, où des professeurs ont beaucoup mis en commun. Y ont notamment participé les professeurs Yves Bastarache, André Boyer, Gilles Darsigny, Patricia Nourry et Patrice Létourneau. Au cours de ce projet a entre autres eu lieu dans un amphithéâtre une compétition de «Génies en philo», ainsi qu’une émulation de «Lutte des classes».

Développer un argument c’est, entre autres choses, rendre explicite le lien qui l’unit à la thèse (ce qui revient à montrer sa pertinence). C’est aussi montrer que ce lien est solide, que l’argument supporte véritablement bien la thèse. Bien. Comment faire maintenant? Voici une procédure qui pourra vous être utile.

Supposons une thèse donnée et un argument que vous croyez valable. Cette procédure présume que ces deux éléments sont déjà acquis.

 

1) Rédigez la thèse sur une ligne et l’argument sur la ligne en dessous.

Exemple Thèse : La philosophie est utile à la vie de l’homme.

Argument : parce que la philosophie permet d’évaluer les «pour» et les «contre» des différentes positions pour mieux choisir.

 

2) Soulignez les concepts qui vous semblent les plus importants dans la thèse et dans l’argument.

Exemple : La philosophie est utile à la vie de l’homme,

parce que la philosophie permet d’approfondir les «pour» et les «contre» des différentes positions pour mieux choisir.

 

3) Reliez ces concepts à l’aide de traits.

 

4) Pour chacun des traits, formulez une question.

Exemple

(trait bleu) Quel est le rapport entre la philosophie et les l’approfondissement des «pour» et «contre» ?

(trait rouge) En quoi est-il utile d’approfondir des «pour» et «contre» toutes les options possibles ?

(trait vert) Comment la philosophie permet-elle d’approfondir ?

 

5) Répondez à ces questions au mieux de vos connaissances (eh bien oui… il faut en avoir!) et cela devrait vous donner un très bon paragraphe de développement de votre argument.

 

Cette procédure devrait aussi vous permettre d’éviter la formulation de raisonnements circulaires (ou « pétitions de principe »).