C`est le 30 novembre 2005 qu`a eu lieu, à Bergen en Norvège, la remise du prix Holberg au philosophe et sociologue allemand Jürgen Habermas, né à Dusseldorf et âgé de 76 ans. Le prix, doté d`une bourse de 520,000 euros (715,000 $can), lui a été remis des mains du ministre norvégien du Savoir, M. Oeystein Djupedal. Ledit prix, qui en est à sa deuxième édition, a été attribué à l`auteur de L`agir communicationnel pour sa définition de « nouvelles perspectives en droit et en démocratie« . Rappellons que la fondation Ludvig Holberg (du nom de l`universitaire et dramaturge dano-norvégien né en 1684) créée en juillet 2003 sur décision du parlement norvégien, vise à revaloriser les sciences humaines, les sciences sociales, le droit et la théologie, et à susciter l`intérêt des jeunes pour ces disciplines. Dans son oeuvre, s`attachant à une critique du positivisme et de la technique, Habermas étudie les rapports de la démocratie et des sociétés industrielles (La Technique et la Science comme idéologie, 1968) et élabore une critique du marxisme (Après Marx, 1975). Il termine sa carrière comme professeur de sociologie et de philosophie à l`Université de Francfort et prend sa retraite en 1994 tout en restant professeur émérite de cette même université.