Pierre Lemay

Pierre Lemay a enseigné la philosophie au Cégep de Trois-Rivières de 1977 à 2014, année de sa retraite. Il a été adjoint au coordonnateur du Département de Philosophie du Cégep de Trois-Rivières en 1980-81. Il est membre-fondateur de la Société de Philosophie du Québec (SPQ) en 1974. Il fut également archiviste-adjoint de la SPQ en 1981 et 1982 et membre du Comité de rédaction du Bulletin de la SPQ de 1981 à 1984. Il est aussi membre-fondateur de la Société de Philosophie des régions au coeur du Québec en 2017. De plus, il est membre de l`Institut d`histoire de l`Amérique française depuis 1993 et membre de la Corporation du Salon du livre de Trois-Rivières depuis 2015. Il collabore à PhiloTR depuis sa création en 2004.

Le nouvel Observateur, no. 2206 (15-21 février 2007), 66p. [4.95$]

Dossier « Les intellos virent-ils à droite ? »

Ce dossier de 10 pages porte sur la droitisation actuelle de nombreux intellectuels français. Plus globalement, on y parle de ceux qui, parmi ces derniers, résistent, hésitent ou basculent. Nous reproduisons ci-après les titres d`articles qu`il contient :

1. LANCELIN, Aude, « Les intellos virent-ils à droite ? », p.6-11. [à propos de Pierre-André Taguieff, André Glucksmann, Max Gallo et Alain Finkielkraut]
2. FREDET, Jean-Gabriel, « Les oracles du déclin », p.14. [à propos de Nicolas Baverez, historien et chef de file des « déclinistes »]
3. BAZIN, François, « Prudencitude », p.15. [à propos de la posture intellectuelle du sociologue et historien Pierre Rosanvallon]

À cela s`ajoute deux interviews : la première avec l`historien Benjamin Stora, la seconde avec le philosophe Bernard-Henri Lévy. Bref, c`est un état des lieux avant l`élection présidentielle française dont le lecteur prend connaissance.

Extrait :

« Mais, pour moi, l`engagement des intellectuels dans une campagne électorale suppose trois principes. Primo, on n`est pas des suiveurs, des godillots – on laisse ça à Doc Gynéco. Secundo, on s`engage par défaut, faute de mieux, et avec méfiance : je n`imagine pas Sartre sacrant un candidat avec la ferveur de ceux qui aujourd`hui rejoignent Sarkozy. Et puis il y a le timing : les intellectuels sont des flibustiers, des braqueurs, des gens qui posent des conditions, qui exercent une pression maximale et qui doivent se prononcer le plus tard possible, après avoir obtenu le maximun de butin : des gestes forts et des engagements sur l`essentiel ». (Bernard-Henri Lévy, p.12)

Info.: Site Web