C`est mercredi, le 5 novembre 2014, de 9h00 à 12h00 au Théâtre du Collège Lionel-Groulx, à Sainte-Thérèse dans la région des Laurentides, qu`on pourra entendre le philosophe Éric Martin et  l`historien Éric Bédard sur la problématique suivante : « Du rêve initial de Paul Gérin-Lajoie au capitalisme scolaire : quel avenir pour l`éducation québécoise ? ». L`événement s`inscrit dans le cadre d`un vaste chantier réflexif autour des grands enjeux éducatifs contemporains lancé par le Collège Lionel-Groulx.

 

 

Présentation

 

Éric Martin

 Éric Martin

 

Éric Martin est professeur de philosophie au Collège Édouard-Montpetit et détient un doctorat en pensée politique de l`Université d’Ottawa. Il est professeur chargé de cours sur la philosophie de G.W.F. Hegel dans le programme « Histoire, Culture et Société » de l’UQAM. Il est également chercheur-associé à l’Institut de recherche et d’informations socio-économiques (IRIS) et au Centre interdis­ciplinaire de recherche sur la citoyenneté et les minorités (CIRCEM) de l’Université d’Ottawa. Il est aussi membre du Collectif SOCIÉTÉ, de la revue Raisons sociales et collaborateur à la revue Liberté. Il a enseigné en sociologie des médias à l’Université d’Ottawa et à l’UQAM. Ses champs d’intérêts sont la pensée dialectique, le marxisme occidental, la théorie critique de la postmodernité, l’anticapitalisme, la critique de l’idéologie néolibérale, l’étude des transformations qui affectent les universités dans le capitalisme avancé et la sociologie des médias. Il a également contribué à la publication des ouvrages suivants: La tyrannie de la valeur (Écosociété 2014), Les racines de la liberté, (Nota Bene, 2014), Université inc. Des mythes sur la hausse des frais de scolarité et l’économie du savoir (Lux, 2011).

 

Éric Bédard

 Éric Bédard

 

Éric Bédard est un historien québécois, spécialiste de l`histoire du Québec. Depuis 2005, il est  professeur titulaire à la TÉLUQ, l’école supérieure de formation à distance de l’Université du Québec. En 1995, pendant le référendum sur la souveraineté du Québec, il est président du comité des jeunes du Parti québécois. Après des études de maîtrise à l’Université de Montréal, il obtient un doctorat en histoire à l’Université McGill en 2005. Il a aussi complété un cycle d’études internationales à l’Institut d’études politiques de Paris. En 2005 toujours, il reçoit une médaille de l’Assemblée nationale du Québec pour sa thèse de doctorat lors de la Journée du livre politique. Il a également été chroniqueur à l’émission « L’histoire à la une » avec Claude Charron et André Champagne ainsi qu’à l’émission « Nos familles », diffusée sur la chaîne de télévision québécoise Historia. En 2006, il cofonde le Collectif pour une éducation de qualité avec Normand Baillargeon, Jacques Dufresne et Marie-Éva de Villers. La même année, il  demande la préservation historique de la maison Louis-Hippolyte-La Fontaine, avocat et l`un des chefs de file des Canadiens-français après les insurrections de 1837 et 1838. De 2006 à 2011, il est chroniqueur à l’émission « Ouvert le samedi » (Première chaîne de Radio-Canada) et, de 2011 à 2014, au Journal de Montréal (série : « Le Québec, une histoire de famille »). En 2013, il rejoint HEC Montréal où il enseigne des matières telles que le contexte des affaires du Québec. Il anime également l’émission « À la page » sur la chaîne MAtv depuis 2012. Parmi ses publications, mentionnons : Les Réformistes : Une génération canadienne-française au milieu du 19e siècle (Boréal, 2009), Recours aux sources (Boréal, 2011) et L’Histoire du Québec pour les nuls (First, 2012).