C`est lundi, le 18 avril 2016 à 18h30 à la Librairie-bistro Olivieri à Montréal qu`aura lieu une causerie à l`occasion de la parution du livre de Georges Leroux intitulé Différence et liberté : Enjeux actuels de l`éducation au pluralisme, aux Éditions du Boréal. On pourra y entendre Georges Leroux, professeur émérite au Département de philosophie de l`Université du Québec à Montréal, Valérie Amiraux, chercheur au Centre d’études et de recherches internationales de l’Université de Montréal (CÉRIUM), Marc-Antoine Dilhac, professeur adjoint d’éthique et de philosophie politique à l’Université de Montréal et Christian Nadeau, professeur titulaire au Département de philosophie de l`Université de Montréal. La rencontre est une présentation du Centre de recherche en éthique.

 

Leroux, Georges. Différence et liberté

 

 

LEROUX, Georges. Différence et liberté : Enjeux actuels de l`éducation au pluralisme. Préface de Charles Taylor. Montréal, Éditions du Boréal, 2016. 360 p. (32.95 $   /   22.00€; ISBN : 978-276-462-430-2)

 

 

Table des matières

 

  • Préface de Charles Taylor                                                               11
  • Note de l’auteur                                                                             13
  • Prologue                                                                                        15
  • Introduction                                                                                   29
  • CHAPITRE PREMIER – Éduquer au pluralisme : le débat                   57
  • CHAPITRE 2 – Face à la diversité : relativisme et pluralisme           131
  • CHAPITRE 3 – Le dialogue et l’éducation démocratique                 185
  • CHAPITRE 4 – Identité et neutralité                                               229
  • CHAPITRE 5 – Vertus et compétences : l’enseignement de l’éthique et les modèles de la vie bonne                                                                                     267
  • ÉPI LOGUE – Citoyenneté et culture commune : les enjeux de la transmission309
  • Remerciements                                                                            333
  • Bibliographie                                                                               337
  • Table des matières                                                                       355

 

 

Repères biographiques

 

 

Philosophe et helléniste montréalais Georges Leroux est professeur émérite au Département de philosophie de l’UQAM, où il enseigne l’histoire de la pensée grecque de 1969 à 2006. Formé à l`Institut d`Études Médiévales de l`Université de Montréal, où il a préparé une thèse sur la métaphysique néoplatonicienne sous la direction de Mathieu G. de Durand, et à l`École Pratique des Hautes Études de Paris (Ve section), dont il fut élève stagiaire sous la direction du professeur Pierre Hadot (1922-2010).

Connu internationalement comme helléniste et traducteur de Platon et de Plotin, il est l’auteur de plusieurs ouvrages de philologie et d’histoire. Il est notamment l`auteur d`une traduction commentée de La République de Platon chez Flammarion (2002) dans la collection GF (no. 653). En 2004, une deuxième édition revue et corrigée de ce même livre paraît. En 2003, M. Leroux est reçu à l`Académie des lettres du Québec; il en est le vice-président depuis 2008. Il a également publié de nombreuses études sur l’art et la musique. Son essai, Partita pour Glenn Gould. Musique et forme de vie (PUM, 2007), a reçu plusieurs prix, dont le Prix de la revue Études françaises, et le Grand Prix de la Ville de Montréal 2007. Cet ouvrage a été traduit en anglais et en japonais. En 2011, il publie Wanderer : Essai sur le Voyage d`hiver de Franz Schubert chez Nota Bene. La même année, ce même livre fut finaliste au Prix du Gouverneur général dans la catégorie Essais. Ajoutons que M. Leroux collabore au journal Le Devoir ainsi qu`au magazine culturel québécois Spirale, qu`il a dirigé pendant plusieurs années. Ayant été professeur invité dans plusieurs universités européennes, il est aussi correspondant canadien pour la Bibliographie de la Philosophie de l`UNESCO.

 

Au cours des dernières années, il s’est intéressé à plusieurs grands dossiers de philosophie publique, en particulier dans le domaine de la laïcité scolaire. Il a travaillé à l’élaboration du nouveau programme d’éthique et de culture religieuse. Il a été membre du comité conseil de la Commission sur les pratiques d’accommodement reliées aux différences culturelles. Il est membre de l’Académie des lettres du Québec et de la Société royale du Canada.

 

 

 

Centre de recherche en éthique de l’Université de Montréal (CREUM)

 

 

Le Centre de recherche en éthique de l’Université de Montréal (CRÉUM), fondé en 2002 à l’initiative de Daniel Weinstock, s’est tout récemment transformé en un centre interuniversitaire, le Centre de recherche en éthique (CRÉ), dont l’équipe est maintenant dirigée par Christine Tappolet.

 

« La mission du Centre est de contribuer à l’avancement des connaissances et à la qualité de la formation dans le champ de l’éthique. Selon une acception large, l’éthique comprend aussi bien l’étude des fondements de cette discipline et de ses principaux concepts, que l’étude des dimensions normatives des politiques publiques et des pratiques sociales dans des domaines tels que la santé, la gestion de l’environnement naturel et humain, le commerce, la diversité sociale et culturelle. »

 

http://www.creum.umontreal.ca