Cette année marque le 50e anniversaire de Vatican II. C`est le 11 octobre 1962, sous le pontificat du pape Jean XXIII, que s`ouvre le XXIe concile œcuménique du Vatican, à Rome. En effet, le pape Jean XXIII étonne le monde entier quand, le 25 janvier 1959, dans une allocution prononcée dans la basilique Saint-Paul-hors-les-Murs, moins de trois mois après son élection, il annonce, à 18 cardinaux, la convocation d`un concile œcuménique pour assurer le renouveau de l`Église confrontée au monde moderne et préparer l`unité des chrétiens. Le discours d`ouverture à Saint-Pierre de Rome, le 11 octobre 1962, en présence des 2540 pères du concile, fait une impression profonde parce qu`il propose un programme novateur. Ce 2e concile du Vatican est présidé par un collège de 12 cardinaux-présidents et dirigé, à partir de la IIe session, par quatre cardinaux-modérateurs. Il se déroule en 4 sessions, au cours de 168 Congrégations générales; il promulgue 16 documents : 4 Constitutions, 9 Décrets et 3 Déclarations.

Aux sessions des assemblées, dites congrégations générales, assistent des représentants d`Églises non catholiques, et des laïcs. À cet égard, lors de la IIe session, le 3 décembre 1963, des auditeurs laïques prennent la parole au concile, soit le philosophe français Jean Guitton et l`avocat et homme politique italien Vittorino Veronese (1910-1986). Ce dernier fut président de l`Action catholique italienne (1946-1952) et directeur général de l`UNESCO (1958-1961). En effet, en septembre 1962, la Secrétairerie d`État suggère au pape Jean XXIII les noms de 12 responsables d`organisations internationales catholiques, aptes à suivre le Concile et à en faire passer l`esprit à travers le monde. Ces laïcs ont travaillé à plusieurs occasions avec les Pères conciliaires à la Commission de l`apostolat des laïcs. En novembre 1962, trois autres laïcs sont adjoints aux Pères, dont Jean Guitton. D`ailleurs, il est le seul laïc catholique présent à la Ire session. Vers les derniers jours de la IIe session, il prend la parole sur le thème de l`unité. Le 3 décembre 1963, il en parle à nouveau à l`occasion de la célébration du IVe centenaire du Concile de Trente (1545-1563). Au terme de la IIIe session, il rédige, à la demande des auditeurs, une synthèse sur le rôle des laïcs dans le monde.

La suite >