L`année 2014 marque le 70e  anniversaire de la disparition d`Antoine de Saint-Exupéry. En effet, c`est le 31 juillet 1944 que disparaît au cours d`une mission de reconnaissance photographique sur les Alpes, dans la région Grenoble-Annecy, peut-être abattu par la chasse allemande au large de la Corse, l`aviateur et écrivain français Antoine de Saint-Exupéry. À ce jour, son corps n`a jamais été retrouvé et nul ne sait exactement ce qui lui est arrivé. Il pilotait un Lockheed P-38 Lightning  pour son ultime mission de guerre.

 

280px-Lockheed_P-38_Lightning_USAF

 

Il fut l`un des pionniers de l`Aéropostale. Inspiré par son métier d`aviateur, il a cherché dans l`action et l`exaltation des relations humaines une morale pour son époque. Son œuvre d`humaniste propose donc une morale de l`action et du devoir fondée sur une croyance en la grandeur de l`homme. En effet, dans ses romans, il met en scène les questions morales et l`inquiétude spirituelle, en  prônant la solidarité et le dépassement de soi.

 

 

L`épave de l`avion de Saint-Exupéry retrouvée

 

 

st-exupery-vanrell

 

 

Le journal français Le Figaro rapporte dans son édition du 27 mai 2000 que Luc Vanrell (41 ans), un Marseillais passionné de plongée sous-marine, est convaincu d`avoir retrouvé, le 25 mai 2000, l`épave de l`avion, un Lightning P-38 de type J, modifié en F5B-1-LO que pilotait Antoine de Saint-Exupéry avant de disparaître le 31 juillet 1944. Il dit être arrivé à cette conclusion « par déduction historique et mathématique » en raison d`une photographie de l`épave réalisée par lui-même il y a quelques jours par une centaine de mètres de fond à proximité de l`île du Frioul, située à 4 km au large de Marseille. Refusant de révéler l`endroit exact de sa découverte, Vanrell souligne que « la zone se situe dans les parages immédiats du lieu où un pêcheur, Jean-Claude Bianco, avait retrouvé dans ses filets », le 7 septembre 1998, une gourmette (bracelet) en argent portant le nom de Saint-Exupéry et de sa femme Consuelo Suncin-Sandoval.

 

imagesCAX450I0

Gourmette

 

Mentionnons que la famille de Saint-Exupéry aurait souhaité qu`on laisse l`écrivain reposer en paix à tout jamais. D`ailleurs, elle n`a jamais cautionné les recherches de son avion en Méditerranée. Aussi, est-ce pourquoi qu`elle était absente le 9 avril 2004 sur la base 125 d`Istres (Bouches-du-Rhône) lors de la présentation des vestiges de l`appareil, remontés de l`eau entre novembre 2003 et janvier 2004 par la Comex, société spécialisée dans l’ingénierie et le monde sous-marin, et officiellement identifiés. Depuis 2004, on peut voir les vestiges (restes du moteur, du train d`atterrissage et des pièces de l`empennage arrière) du Lightning P-38, au Musée de l`Air et de l`espace, à l`aéroport du Bourget, au nord de Paris.

 

 

Repères biographiques

 

 

Il naît le 29 juin 1900 à Lyon (Rhône). Issu d`une famille de l`aristocratie, il s`est toujours abstenu de porter son titre de comte. Il est le 3e d`une famille de 5 enfants. Son père Jean-Marc de Saint-Exupéry est inspecteur d`assurances et sa mère, Marie Boyer de Fonscolombe, est d`origine provençale. Il vit une enfance heureuse dans les propriétés familiales, au château de Saint-Maurice-de-Rémens (Ain) ainsi qu`au château de La Môle (Var). Il est l`arrière-petit-fils du compositeur français Emmanuel de Fonscolombe (1810-1875). Orphelin de père à l`âge de quatre ans, il fait ses études classiques au Collège des Jésuites du Mans. En juillet 1912, il reçoit son baptême de l`air, à l`aérodrome d`Ambérieu (Ain). En 1914, il étudie au Collège des Maristes à Fribourg (Suisse). En 1917, il prépare au Lycée Saint-Louis, à Paris, le concours d`entrée de l`École Navale. Ayant échoué à l`oral, il s`inscrit à l`École nationale supérieure des Beaux-Arts (section architecture), en 1919. 

 

La suite >