Le 6 juillet 2008 est décédé à Dijon, le philosophe français Guy Lardreau à l`âge de 61 ans des suites d`un cancer. Il fut l`un des chefs de file des « nouveaux philosophes » dans les années 1970; il fut également l`un des penseurs les plus influents du courant maoïste en France. Dans un communiqué transmis à l`Agence France-Presse le 8 juillet, Bernard-Henri Lévy a salué « un des rois secrets de l`époque » à qui il doit beaucoup. Pour ce dernier, Guy Lardreau « reste ce rebelle, doublé d`un aristocrate de l`esprit, qui donna, avec Le Singe d`or, sa formulation philosophique la plus fine, et la plus radicale, à ce qu`on appela le maoïsme français ». À l`issue de son parcours militant, Paris lui étant devenu « intolérable », il s`était installé à Dijon où il habitait un hôtel particulier, réaménagé en cabinet philosophique.

La suite >