Le 26 novembre 2007 est décédé à la Clinique Saint-Pierre d`Ottignies (Belgique) le philosophe et logicien belge Jean Ladrière à l`âge de 86 ans. Tant sur le plan intellectuel que sur le plan humain, il fut l`un des universitaires belges les plus respectés du XXe siècle. Il fut longtemps enseignant à l`Université catholique de Louvain (UCL) où il présida l`Institut supérieur de philosophie pendant neuf ans. Il y a enseigné la philosophie des sciences, la philosophie du langage, la philosophie analytique, la philosophie sociale et les mathématiques. Il fut, en 1986, professeur émérite à l`Université de Louvain-la-Neuve et ancien président de l`Union mondiale des Sociétés catholiques de philosophie. Il fut également président d`honneur du Centre National de Recherche en Logique. Il agit aussi comme administrateur de la « Fondation Hélène et Lucien Morren » dont l`objectif concerne l`approche interdisciplinaire du problème de l`évolution. Il fut durant de longues années Vice-président de l`Association des Sociétés de philosophie de Langue Française (ASPLF). Pendant plusieurs années, il a fait partie du Centre d`études bioéthiques qui avait été créé à l`Université de Louvain. Il est également docteur honoris causa de l`Université des Lettres, Arts et Sciences humaines de Lille III (France), de l`Université de Sherbrooke (Québec), de l`Institut catholique de Paris et des Facultés Universitaires Notre-Dame de la Paix à Namur (Belgique). Catholique engagé, il n`était pas de ceux qui estimaient devoir imposer leur foi aux autres ou mépriser ceux qui ne la partagent pas. À preuve, les liens forts d`amitié et d`estime qu`il a entretenus par exemple avec Chaim Perelman , Leo Apostel, Jean Van Lierde et Jules Gérard-Libois. Plusieurs de ses disciples et amis ont souligné son intelligence brillante, l`ampleur et la profondeur de sa culture tout comme la générosité, la simplicité et la chaleur humaine qui l`habitaient.

La suite >