Le 29 avril 2019 à 20h00 a eu lieu au Cinéma Le Tapis rouge à Trois-Rivières, la représentation théâtrale du texte Lettre aux escrocs de l`islamophobie qui font le jeu des racistes rédigé par Stéphane Charbonnier, caricaturiste et ancien directeur du journal hebdomadaire satirique français Charlie Hebdo avant son assassinat du 7 janvier 2015 à Paris. Suite à la représentation, le public a pu entendre plusieurs personnalités dans le cadre d`une discussion qui impliquait Marika Bret de Charlie Hebdo, le comédien français Gérald Dumont et la philosophe québécoise Louise Mailloux, Isabelle Dumais, présidente de la Société des écrivains de la Mauricie, Jamil, auteur, compositeur et interprète et Guy Rousseau, directeur général de la Société Saint-Jean Baptiste. La tournée Charlie Hebdo au Québec est une initiative de la journaliste et écrivaine canadienne d`origine algérienne Djemila Benhabib.

Louise Mailloux

Professeur de philosophie au Cégep du Vieux-Montréal, intellectuelle athée, féministe et laïque, conférencière et essayiste, elle est l’auteure de deux ouvrages portant sur la laïcité et tient aussi un blogue. Polémiste engagée, elle collabore à différents médias électroniques dont l’Aut’Journal (www.lautjournal.info) depuis 2008 et occasionnellement au site québécois féministe Sisyphe (www.sisyphe.org). Elle est également l’éditrice du site Cciel (www.cciel.ca) et particulièrement connue pour son combat pour l’émancipation de la femme et pour la laïcité.

Elle s’intéresse à la philosophie de la laïcité, soit la dimension politique des religions, particulièrement celle de la critique des intégrismes religieux en lien avec les droits des femmes. Outre sa participation comme conférencière à des débats et à des colloques, elle est l’auteure de nombreux articles se portant à la défense d’une laïcité universaliste républicaine. Son opposition à une laïcité ouverte aux religions demeure une constante de ses interventions et en fait une des intellectuelles québécoises les plus cinglantes sur cette question.

En 2009, elle cofonde, avec Djemila Benhabib, le Collectif citoyen pour l’égalité et la laïcité (CCIEL). Ce collectif a été mis sur pied par des citoyennes et des citoyens de toutes origines qui croient résolument à la nécessité de la laïcité et de l’égalité comme fondements même de la démocratie. Le CCIEL a la conviction que le moment est venu d’enchâsser les aspirations laïques du peuple québécois dans une charte de la laïcité. La suite >