Le samedi, 13 avril 2019 se tiendra une Journée de conférences sur le thème « Prendre soin de la vie », à la Maison symphonique de Montréal. L`événement est organisé par Karuna Canada. On pourra y entendre entre autres le moine bouddhiste Matthieu Ricard, fondateur de l`association humanitaire Karuna Schéhèn (Népal) et fils du philosophe français Jean-François Revel (1924-2006), le philosophe suisse Alexandre Jollien ainsi que le philosophe québécois Martin Gibert. Parmi les autres conférenciers, on retrouvera : Nicole Bordeleau, Rémi Tremblay, Jean-Marie Lapointe, Ilios Kotsou, Steven Laureys, Caroline Lesire, Ozan Aksoyek, Ève Ricard, Jean-Luc Daub et Candice Marro.

Karuna Canada s’allie à Émergences Belgique pour présenter une toute première édition québécoise de cette grande rencontre. Depuis 10 ans à Bruxelles, les journées Émergences sont, dans le monde francophone, l’événement de référence de rencontres autour des grandes interrogations de notre époque : la pleine conscience, la psychologie positive, l’altruisme, la peur et  la méditation engagée de manière interdisciplinaire et vivante en mêlant philosophie, psychologie, écologie, neurosciences et arts. Tous les bénéfices de la journée seront versés à des projets humanitaires soutenus par Karuna Canada et Émergences.

Repères biographiques

Alexandre Jollien est un écrivain et philosophe suisse. Il naît le 26 novembre 1975 à Savièse. Suite à son étranglement par cordon ombilical à sa naissance, il est atteint d’athétose. De l’âge de trois à vingt ans, il vit à Sierre (Suisse) dans une institution spécialisée pour personnes en situation de handicap.

En 1997, il entre au Lycée de la Planta à Sion. En 1999, il publie L`éloge de la faiblesse (Cerf), l`ouvrage est accueilli par le prix Mottart de l’Académie française de soutien à la création littéraire et le prix Montyon 2000 de littérature et de philosophie.  Il a été mis en scène en 2007 par Charles Tordjman au théâtre de la Manufacture à Nancy. La même année, il aide Bernard Campan à écrire le scénario du film La face cachée (2007).  De 2001 à 2002, il étudie également le grec ancien au Trinity College de Dublin (Irlande). En 2002, il publie Le métier d`homme (Seuil). Au printemps 2004, il obtient une licence en lettres puis une maîtrise en philosophie de l`Université de Fribourg. La même année, il se marie avec Corine, suissesse rencontrée à Dublin; ils ont trois enfants : Victorine, Augustin et Céleste. En 2006, il publie La construction de soi (Seuil). En 2010, il publie Le Philosophe nu (Seuil), ouvrage qui reçoit le Prix Psychologies-Fnac 2010. La même année, il reçoit le Prix Pierre Simon « éthique et société » pour l’ensemble de son œuvre. En 2012, il publie Petit Traité de l`abandon : Pensées pour accueillir la vie telle qu`elle se propose (Seuil). Depuis l’été 2013, il séjourne avec sa famille à Séoul, en Corée du Sud, pour se « refaire une santé ». Il a en effet l’opportunité d’y approfondir sa pratique du zen tout en se plaçant sous l’égide d’un maître et poursuit sa quête de connaissance des Évangiles. En mars 2015, il publie Vivre sans pourquoi, carnet de vie d’un philosophe en Corée (Seuil-L`iconoclaste). En 2016, il publie en collaboration avec Matthieu Ricard et Christophe André, Trois amis en quête de sagesse (L’Iconoclaste-Allary Éditions). En 2018, il publie La sagesse espiègle (Gallimard). En 2019, il publie en collaboration avec Matthieu Ricard et Christophe André, À nous la liberté (L’Iconoclaste-Allary Éditions).

Repères biographiques

Martin Gibert


Martin Gibert est docteur en philosophie et chercheur en intelligence artificielle à l`Université de Montréal. Il est également spécialisé en psychologie morale. Il est également chercheur en éthique à l’Université de Montréal – rattaché au CRÉ (Centre de Recherche en Éthique) et à l’IVADO (Institut de valorisation des données, pôle scientifique et économique). Il est également rédacteur en chef du magazine Végane. Il est auteur de plusieurs livres dont L’imagination en morale (Hermann, 2014) et Voir son steak comme un animal mort : Véganisme et psychologie morale (Lux Éditeur, 2015).