Le 14 avril 2007 est décédé à l`hôpital Cochin à Paris l`historien et politologue français René Rémond à l`âge de 88 ans des suites d`une longue maladie. Il était atteint d`un lymphome. Spécialiste d`histoire politique contemporaine, il fut l`un des principaux instigateurs du développement de l`histoire immédiate. Pédagogue hors pair, il a formé des générations d`étudiants à la pensée critique et à l`exigence intellectuelle. Il fut l`une des grandes figures du renouveau de l`histoire politique, qu`il a voulu rapprocher de la science politique.

Il naît le 30 septembre 1918 à Lons-le-Saunier (Jura) où son père est directeur d`une entreprise de construction mécanique. Il fait des études dans de grands lycées parisiens : Carnot, Condorcet et Louis-le-Grand. De 1939 à 1941, il est mobilisé. Dans sa jeunesse, il est l`un  des responsables universitaires de la Jeunesse étudiante chrétienne (JEC). En 1942, il intègre l`École normale supérieure, et tout en participant à la Résistance, il passe avec succès l`agrégation d`histoire en 1945. En 1946-1947, il est secrétaire général de la Jeunesse étudiante chrétienne (JEC). De 1946 à 1949, il est vice-président général de l`Association catholique de la jeunesse française (ACJF). Dès 1947, il enseigne à l`Institut d`études politiques de Paris. En 1949, il est assistant à la Sorbonne, puis à la faculté des Lettres de Clermont-Ferrand. En 1954, il publie, chez Aubier-Montaigne, La droite en France de 1815 à nos jours (éd. refondue en 1982 sous le titre Les Droites en France). Réédité de nombreuses fois, cet ouvrage est une référence pour les historiens et politiciens. Il y dresse une typologie des courants de la droite française en trois familles : la droite orléaniste (libérale), la droite légitimiste (réactionnaire) et la droite bonapartiste (autoritaire) et postule leur pertinence jusqu`à nos jours. En 1956, il est nommé directeur d`études et de recherche à la Fondation nationale des sciences politiques. En 1959, il obtient un doctorat ès lettres avec sa thèse sur « Les États-Unis devant l`opinion française (1815-1852), dirigée par Charles-Henri Pouthas.

La suite >