Le 4 octobre 2013 est décédé au Centre Champagneur de Joliette à l`âge de 87 ans, le père Bruno Drolet, c.s.v. Homme de Dieu, le Père Drolet était également un homme de devoir et d`intériorité. Il eut une généreuse carrière comme éducateur, prenant à cœur tout ce qu`on lui confiait. Au cours de sa vie, il s`adonna à la méditation des œuvres complètes du carme et mystique espagnol saint Jean de la Croix (1542-1591). Plusieurs ont admiré en lui une grande rigueur de pensée, une belle honnêteté intellectuelle et une facilité rare pour expliquer la pensée des philosophes contemporains.

Repères biographiques

Il naît à Shawinigan, en Mauricie, le 4 septembre 1926. Il fait son cours primaire dans l`ancienne municipalité de Baie-de-Shawinigan. Il poursuit ses études classiques au Séminaire de Joliette. En 1948, il obtient un baccalauréat ès arts de l`Université de Montréal. Le 15 août 1949, il fait ses premiers vœux. Le 30 mai 1953, il reçoit l`ordination sacerdotale. Après celle-ci, il étudie la théologie à l`Angelicum, à Rome pendant deux ans. En 1957, à ce même endroit, il y soutient une thèse de doctorat portant sur Sainte Marguerite-Marie Alacoque (1647-1690), religieuse visitandine française. Puis, il œuvre quelques années au noviciat de Joliette. De 1960 à 1967, il enseigne la philosophie au Séminaire de Joliette (auj. l`Académie Antoine-Manseau). En 1967, il termine une maîtrise en philosophie à l`Université Laval, dont le mémoire porte sur le philosophe danois Sören Kierkegaard (1813-1855) et qui sera publié en 1971. De 1968 à 1985, il est professeur de philosophie au Cégep de Joliette. De 1967 à 1968, il entreprend des études spécialisées en philosophie à l`Institut catholique de Paris. En 1986, il prend sa retraite de l`enseignement. Après un bref passage au Centre de réflexion chrétienne de Joliette, on le retrouve, en 1988, à la Maison provinciale où il exerce diverses fonctions dans l`administration, le ministère paroissial et l`animation spirituelle. De 1995 à 2010, il fait partie de la communauté Saint-Viateur à Joliette. En 2011, il se retire au Centre Champagneur, à Rawdon, où il décède.

La suite >