Guy Béliveau

Guy Béliveau a enseigné la philosophie au Cégep de Trois-Rivières de 1976 à 2013. Il a fait son mémoire de maîtrise en logique modale à l’Université McGill (1975) et sa thèse de doctorat sur la phénoménologie de Jean-Paul Sartre à l’Université de Montréal (1987). En 1996, aux éditions Bellarmin, il a fait paraître un ouvrage en morale intitulé L’éducation des désirs. Essai sur la défaillance de la volonté. Depuis un certain nombre d’années, il s’intéresse surtout aux langues anciennes et à la métaphysique, en particulier à celle d’Aristote. Libéré de la nécessité, la poésie, l’opéra, le dessin et la lecture des classiques occupent une place de choix dans ses loisirs studieux.

Rome forum« Les devoirs de nos collégiens sont trop nombreux et trop uniformes. La plupart des professeurs passent leur temps à corriger des copies au lieu d’enrichir et d’approfondir leur culture ; il ne parle que de la correction des copies, à tel point elle occupe presque tous leurs loisirs. » Voilà le diagnostic que posait en 1944 le grand helléniste de Laval, Maurice Lebel, dans un livre intitulé L’enseignement et l’étude du grec (Montréal, Fides). Cet ouvrage destiné aux professeurs du cours classique contient de nombreuses perles. En voici une première…


Voici à quoi ressemblait le cours classique en 1944, il y a à peine 61 ans :