C`est du 14 au 22 septembre 2007 qu`aura lieu, à Montréal, la 13e édition du Festival international de la littérature (FIL). Depuis l`automne 1994, près de 2500 écrivains, danseurs, musiciens, comédiens, artistes visuels, conteurs et metteurs en scène d`ici et d`ailleurs ont participé à cette grande fête de la littérature. Cette année, près de 200 écrivains et artistes provenant de différents horizons littéraires et géographiques, participeront à plus de 50 manifestations, au cours desquelles la littérature sera lue, discutée, mise en scène, en musique et en images.

L`écrivaine québécoise Chrystine Brouillet est la porte-parole du FIL pour une quatrième année consécutive. Le Festival rend hommage à trois grands du monde littéraire : le poète français René Char (1907-1988), le poète franco-ontarien Robert Dickson (décédé en mars dernier), le dramaturge québécois Marcel Dubé. La médaille de l`Académie des lettres du Québec, remise chaque année à un écrivain pour l`ensemble de son oeuvre ou à une personnalité de la vie culturelle, sera attribuée en 2007 au romancier, essayiste et cinéaste québécois Jacques Godbout, dont l`apport à la culture québécoise est primordial.

Notons également la lecture par l`acteur français Jean-Louis Trintignant du Journal (1032 pages écrites entre 1897 et 1910) de l`écrivain français Jules Renard (1864-1910) à la Cinquième Salle de la Place des Arts, puis à la salle Raoul-Jodoin du Palais Montcalm, à Québec. Il sera accompagné sur scène par les comédiens français Jean-Louis Bérard, Manuel Durand et Hélène Fillières. Le quatuor d`acteurs change, soir après soir, 10% des extraits choisis. Ce spectacle fut créé au Petit Hébertot, à Paris, au cours du mois de décembre 2005.

Info. : www.festival-fil.qc.ca

Extraits du Journal de Jules Renard :

« L`ironie est la pudeur de l`humanité » (30 avril 1892)
« La clarté est la politesse de l`homme de lettres » (7 octobre 1892)
« La vérité vaut bien qu`on passe quelques années sans la trouver » (7 février 1901)
« L`amour tue l`intelligence. Le cerveau fait sablier avec le coeur. L`un ne se remplit que pour vider l`autre »  (23 mars 1901)