Sans tambour ni trompette, on procède au démantèlement de l’église St-Philippe, située dans un des vieux quartiers de Trois-Rivières.  Cette église a été érigée au début du siècle dernier.  Elle est un précieux témoin de l’art et des moeurs de cette époque.  Point de ralliement d’un quartier populaire, l’église a été de toutes les manifestations des gens de ce petit monde de la ville.  En elle, dans ses murs, ses corridors, dans son sous-sol et ses combles, résonne encore la rumeur de toutes sortes de bonheurs et de malheurs.  Comme toutes les grandes architectures dignes de ce nom, l’église, dans sa dimension purement matérielle, nous raconte une histoire, chacun de ses recoins nous fait signe et demande notre attention.  Pourtant, il n’en restera bientôt plus que poussière.  S’il y a quelque chose comme un devoir de mémoire, alors il nous faudra refaire nos leçons!

On ne peut penser bâtir une identité sur des ruines que nous avons nous-mêmes rendues fumantes!

J’ai honte.

Pour en connaître un peu plus sur ce lieu de civilisation, consultez ce lien.