rossignol
Guy Béliveau

Guy Béliveau a enseigné la philosophie au Cégep de Trois-Rivières de 1976 à 2013. Il a fait son mémoire de maîtrise en logique modale à l’Université McGill (1975) et sa thèse de doctorat sur la phénoménologie de Jean-Paul Sartre à l’Université de Montréal (1987). En 1996, aux éditions Bellarmin, il a fait paraître un ouvrage en morale intitulé L’éducation des désirs. Essai sur la défaillance de la volonté. Depuis un certain nombre d’années, il s’intéresse surtout aux langues anciennes et à la métaphysique, en particulier à celle d’Aristote. Libéré de la nécessité, la poésie, l’opéra, le dessin et la lecture des classiques occupent une place de choix dans ses loisirs studieux.

L’actualisation des potentialités de la technique entraîne à terme dans les arts un renouvellement du mode de production. Ainsi la Toile a permis l’éclosion d’un nouveau genre littéraire : le carnet électronique, mieux connu sous le nom de « blogue ».

Ce genre n’est pas encore enserré dans des règles fixées par l’usage, et cela le rend d’autant plus attrayant. Tout devient possible, les seules limites étant celles de l’imagination et de la créativité. S’il ne possède pas le caractère permanent et autorisé de l’imprimé, et la fonction d’authentification d’un auteur, cet outil a l’avantage d’offrir un espace public de liberté à l’abri de tout mandarinat. La contemplation de la nature : tel sera le grand thème de ce carnet qui vise à en partager les fruits.

L’adresse du carnet de Guy Béliveau est la suivante : http://gb.philo.cegeptr.qc.ca/

Mise à jour (janvier 2014) : http://belivguy.wordpress.com/ 

Comments

  1. 1. L’aventure…
    Salut Guy,

    Très alléchante présentation de l’aventure que tu entreprends ! Ce sera, comme toujours, un plaisir de te lire !

    Patrice

  2. 2. Voir
    Lire Guy est effectivement un plaisir auquel, il semble bien, il nous faudra ajouter celui de voir. Je prédis que le carnet de notre collègue deviendra très vite un incontournable pour les amateurs de ce qui est bon et beau.

    Yves

  3. 3. Fiat lux !
    Cher collègue,
    C`est avec grand intérêt que j`ai examiné le contenu de ton nouveau Carnet. La catégorie « Les mots » a particulièrement retenu mon attention. Utile initiative de mettre à la disposition du profane ces expressions latines. Tes commentaires judicieux devraient être autant appréciés du cégépien, du non initié que du public avisé. Au plaisir de te lire à nouveau.

    Pierre Lemay

Comments are closed.