Paragraphe 3 : l’argumentation (le développement du premier argument)Le troisième paragraphe est celui dans lequel vous devez formuler et développer un argument qui rend votre thèse (formulée dans la première étape du paragraphe 2) acceptable. Il est composé de trois étapes nécessaires:

1) Affirmation du lien entre la thèse et l’argument

Ex. :  » Je crois effectivement que (p) parce que (q) « .
(«p» étant ici votre thèse et «q» étant votre argument)
2) Explication du lien entre la thèse(p) et l’argument(q), avec le développement de l’argument(q) 
Je rends explicite le lien (le rapport) entre la thèse et l’argument. Ensuite j’explique mon argument (je vais expliciter tout ce qui était sous-entendu) et j’entreprends sa défense.

3) Exemple de l’argument(q) 
Un exemple concret montre bien la valeur et le sens de mon argument. Il est important de faire le lien entre l’argument et l’exemple… je rends ce lien explicite.

Note :
Si mon argument utilise de nouveaux termes susceptibles de créer des problèmes, je peux les définir là où c’est le plus propice de le faire (par exemple, en développant l’explication de l’argument). La définition réelle n’est pas ici obligatoire.

Si j’ai de la difficulté à trouver des arguments qui soient autres choses que des exemples, je peux alors tenter de trouver beaucoup d’autres exemples de même nature et tenter d’identifier des constances à partir d’eux.

 

Paragraphe 4: l’argumentation (le développement du second argument)
Dans le paragraphe 4, vous devez formuler et développer un second argument rendant votre thèse acceptable, en suivant les mêmes étapes que pour le paragraphe 3.
Paragraphe 5: l’objection et la réponse à l’objectionDans ce paragraphe, il s’agit de formuler une idée qui remet en question soit la valeur d’un de vos arguments ou de votre thèse elle-même. Dans le dernier cas, vous pourrez récupérer, comme point de départ, ce vous avez déjà fait dans la démonstration du caractère controversé de votre question (dans votre section d’introduction). Puis, il vous faudra répondre à l’objection, c’est-à-dire montrer qu’elle ne vous empêche pas de soutenir votre thèse.

 

Ainsi, pour l’objection:

1) Je formule une objection (je soulève un problème) relative à mon argument ou à ma thèse.  («Certains pourraient m’objecter que X, parce que Y»)

2) Je développe mon objection (je l’explique et montre sa pertinence); je montre en quoi l’objection est acceptable.
3) J’illustre mon objection (je formule un exemple pour l’objection).
Et, pour la réponse à l’objection:
1) Je critique l’objection; ce faisant, j’essaie de « sauver » mon argumentation. Il s’agira de soulever un problème, une faille susceptible de diminuer son impact sur mes idées. Si possible, je peux entreprendre de démontrer qu’elle est carrément irrecevable.
2) Je dis en quoi ma réponse sauve mon argumentation.