Le 27 novembre 2008 est décédé à l`âge de 87 ans, l`historien des lettres, critique littéraire et comparatiste Paul Wyczynski à sa résidence à Ottawa (Ontario). Il était le plus grand spécialiste de l`œuvre du poète montréalais Émile Nelligan. Il était membre de la Société royale du Canada depuis 1964. Il a joué un rôle majeur dans l`essor des études canadiennes-françaises à l`Université d`Ottawa, au Canada et à l`étranger.

Il naît le 29 juin 1921 à Zelgoszcz (Pologne) où il fait ses études primaires. Il effectue ses études collégiales au Gimnazjum de Joseph Haller, à Starogard, interrompues par la guerre. Durant la Seconde Guerre mondiale, il fonde une cellule de résistance nommée Jaszczurka dans l`espoir d`aider son pays à conserver sa dignité et sa liberté. En 1946, il obtient un baccalauréat au Lycée organisé à Salzbourg par le IIe Corps militaire polonais. De 1946 à 1951, il poursuit ses études en France, à l`Université de Lille. En 1949, il acquiert une licence ès lettres à cette même institution. En 1950, il décroche un diplôme d`études supérieures, toujours à l`Université de Lille.


Résidant au Canada depuis 1951, il enseigne à l`Université d`Ottawa où il entreprend de vastes recherches sur la littérature canadienne-française, plus particulièrement sur l`époque de l`École littéraire de Montréal. À son arrivée au Canada, il se lie d`amitié avec la famille d`Émile Nelligan, et devient vite le dépositaire des archives du poète. En 1957, il se mérite un doctorat en philosophie (mention : littérature) à l`Université d`Ottawa, pour une thèse sur Émile Nelligan. La même année, il est embauché comme professeur adjoint à l`Université d`Ottawa. De 1958 à 1973, il est directeur-fondateur du Centre de recherches en littérature canadienne-française (devenu Centre de recherche en civilisation canadienne-française en 1967) de l`Université d`Ottawa.

En 1960, il est professeur agrégé. De 1963 à 1969, il est membre de la Commission royale d`enquête sur le bilinguisme et le biculturalisme. Ainsi, pendant six ans, avec neuf autres commissaires, il travaille à la préparation d`un rapport en six volumes. En 1964, il devient professeur titulaire. En 1968, il est nommé professeur de l`année à l`Université d`Ottawa. En 1969, il est élu membre de la Société royale du Canada. En 1970, il est nommé titulaire de recherche par le Bureau des gouverneurs de l`Université d`Ottawa. La même année, il entreprend, avec Réginald Hamel et John Hare, les travaux en vue du Dictionnaire pratique des auteurs québécois. Ce même ouvrage est publié aux Éditions Fides, à Montréal, en 1976. En 1974, sous sa direction, paraît un volume collectif sur Nicolas Copernic, Sur une terre incertaine – On a Disquieting Earth, résultat d`un colloque organisé par la Société royale du Canada, le 28 novembre 1973. En 1989, il est coauteur du Dictionnaire des auteurs de langue française en Amérique du Nord (Fides).

M. Wyczynski s`est mérité de nombreuses distinctions au cours de sa vie. En 1977, il reçoit la Médaille de la Reine Élisabeth II pour « la qualité des services rendus ». En 1978, il se voit décerner un doctorat honorifique de l`Université Laurentienne. En 1979, il reçoit la Médaille d`argent de la Fondation Nelligan. En 1980, il reçoit la Médaille Jean-Paul II de l`Université catholique de Lublin (Pologne). En 1983, il reçoit la Médaille du Centenaire de la Société royale du Canada pour l`ensemble de son œuvre. En 1984, il obtient la Bourse de recherches Killam, pour la continuation de ses travaux sur Nelligan, notamment biographie et album Nelligan. En 1988, il reçoit l`Ordre des francophones d`Amérique. En 1989, l`Université Guelph (Ontario) et l`Université Laval lui confèrent, respectivement, un doctorat ès lettres honoris causa. En 1990, il est fait Chevalier de l`Ordre des arts et des lettres de France. En 1993, il est fait Officier de l`Ordre du Canada. En 1994, il reçoit la Médaille du Mérite de l`Université catholique de Lublin (Pologne). En 2001, il reçoit la Croix de Commandeur de l`Ordre du Mérite du gouvernement polonais. En 2006, il reçoit la Médaille Lorne Pierce de la Société royale du Canada.

Il était également membre de l`Association de littérature comparée, de la Société des écrivains canadiens-français, de la Société française d`histoire d`outre-mer, de l`Institut polonais des sciences et lettres en Amérique du Nord, de l`Association canadienne des professeurs. Il fut professeur invité à l`Université Laval, à l`Université de Colombie-Britannique, à l`Université de Montréal, à l`Université Queen`s (Ontario). Il a créé, entre autres, les collections « Archives des lettres canadiennes » et « Cahiers du CRCCF ».

Il publie seul et en collaboration environ 65 livres dont plusieurs sur le poète montréalais Émile Nelligan (1879-1941) ainsi que sur le poète et historien québécois François-Xavier Garneau (1809-1866). Parmi ses nombreuses publications, signalons : Émile Nelligan. Sources et originalité de son œuvre (EUO,1960), Poésie et Symbole (Librairie Déom,1965), Émile Nelligan (Fides,1967), François-Xavier Garneau. Voyage en Angleterre et en France, dans les années 1831,1832 et 1833 (EUO,1968), Nelligan et la musique (EUO,1971), Bibliographie descriptive et critique d`Émile Nelligan (EUO,1973), Louis-Joseph Béliveau et la Vie littéraire de son temps, suivi d`un Album-souvenir par l`École littéraire de Montréal (Fides,1984), Nelligan, 1879-1941. Biographie (Fides,1987).

Il est marié depuis 57 ans à son épouse Régine. Il est le père de 7 enfants : Michel, Isabelle, Rita, Bernard, Marc, Monique et Anne; il est aussi le grand-père de 13 petits-enfants. La dépouille mortelle fut exposée au Centre Commémoratif national Beechwood du cimetière Beechwood, à Ottawa. Les funérailles eurent lieu le 6 décembre 2008 à 11h00 à l`église paroissiale St-Hyacinthe, à Ottawa.