C`est du 7 avril au 2 mai 2009 qu`a lieu la représentation de la pièce Les Essais d`après Montaigne, au Théâtre de la Bordée, à Québec. Le texte est du Loup Bleu et de Michel Tanner. La mise en scène est de Jacques Laroche. Il s`agit d`une coproduction avec le Théâtre du Sous-marin Jaune, La Fabrique de Théâtre (Province du Hainaut), Le Théâtre de l`Éveil (Bruxelles), Le TJP Strasbourg (CDN Alsace).

La pièce met en vedette Antoine Laprise, Jacques Laroche, Guy Daniel Tremblay, Beatrix Ferauge et Sandrine Versele. La scénographie est de Christian Fontaine, la direction artistique est confiée à Frédéric Blin (Belgique), la conception des marionnettes revient à Isabelle Larivière et Marie-France Larivière, la musique est celle d`Éloi Baidimont (Belgique), les costumes sont ceux d`Isabelle Chevalier (Belgique).

Présentation

Mairie de Bordeaux, fin du XVe siècle. Montaigne s`avance sur scène… Non, un écran s`allume ! Quoi ? Des marionnettes filmées ? Et des comédiens qui les doublent ? Oh oui, c`est une création du Théâtre du Sous-marin jaune, alors il faut s`attendre à ce que ça décoiffe.

Par sa grande érudition, sa sagesse et son talent d`auteur, Loup bleu nous transporte dans le siècle de Montaigne où les inextricables imbroglios de la cour de France, les guerres de religion, Machiavel et bien d`autres crèveront l`écran !

La structure des Essais

Il s`agit d`un recueil de réflexions en prose, organisées en chapitres thématiques. Composés sans plan apparent, Montaigne y suit les caprices de sa pensée. Fruit de vingt années de réflexion, période où il lit les philosophes de l`Antiquité, les Essais (simples annotations en marge de ses lectures) se présentent sous la forme de trois livres rédigés entre 1570 et 1580 pour les deux premiers, en 1588 pour le troisième. Ces trois mêmes livres sont repris, augmentés, annotés tout au long de la vie de Michel Eyquem de Montaigne (1533-1592) jusqu`à sa dernière édition. L`édition finale compte 107 chapitres de longueur très variable. Le Livre I (57 chapitres) est consacré aux observations d`ordre politique et militaire et aux grands thèmes de la condition humaine (mort, amitié, solitude, éducation). Le Livre II (37 chapitres) présente les idées personnelles et les goûts littéraires de Montaigne. Le Livre III (13 chapitres) développe des considérations politiques et méthodologiques (sur la peinture du moi) ainsi que des remarques sur le Nouveau Monde. Les trois livres retracent l`évolution de la pensée de Montaigne. Ce dernier commence par adhérer au stoïcisme. Puis, il se tourne vers le scepticisme qui le conduit au doute. Enfin, il bâtit une philosophie qui consiste à suivre la nature, à jouir pleinement de la vie en fuyant les excès, et à cultiver son moi.

La composition des Essais

En 1571, Montaigne se démet de ses fonctions de conseiller au parlement de Bordeaux et se retire dans son château à Saint-Michel-de-Montaigne (Dordogne) où il mène une vie oisive. Installé dans sa « librairie », (bibliothèque aménagée au troisième étage dans une tour du château) où il fait graver ses maximes préférées afin de les avoir toujours sous les yeux, il lit beaucoup, médite longuement et commence à rédiger ses Essais, vers 1572. En mars 1580, paraît à Bordeaux, chez Simon Millanges, imprimeur ordinaire du Roi, la première édition des Essais (Livre I et II), avec un succès sinon éclatant, du moins honorable. On y trouve notamment un chapitre consacré à la critique des prétentions de la raison humaine à l`universalité du savoir, « l`Apologie de Raimond Sebond », un théologien espagnol mort en 1432 dont il avait traduit l`ouvrage essentiel. En 1582, paraît la deuxième édition des Essais. En 1585, Montaigne compose le livre III des Essais.

Puis, après de nouvelles lectures, après ses voyages, Montaigne, dont l`esprit a mûri, revoit ce qu`il a écrit, le corrige, l`enrichit sans cesse. Alors, une autre édition, augmentée d`un troisième livre (13 nouveaux chapitres) et de quelque 600 additions aux deux premiers, est publiée par ses soins en 1588. Le 13 septembre 1592, Montaigne décède alors qu`il travaillait à la troisième édition des Essais. En 1595, la dernière édition, posthume, paraît grâce à sa « fille d`alliance » Mlle Marie de Gournay et à Pierre de Brach, poète bordelais (sans se conformer toujours très scrupuleusement aux notes de l`auteur). Le manuscrit est conservé à la bibliothèque municipale de Bordeaux (exemplaire de Bordeaux); il a servi de base à toutes les éditions modernes. Les Essais connaissent du vivant de Montaigne un succès considérable. Ils sont réédités en anglais en 1603 et diffusés dans toute l`Europe. Au XXe siècle, on a retrouvé un exemplaire des Essais de 1588, avec des additions et corrections de la main de Montaigne. Fait à signaler, par leur liberté de jugement et leur humanisme, les Essais résistent à toutes les modes. Ainsi, Montaigne, écrivain moraliste, représente un cas unique dans la littérature : il fut l`homme d`un seul livre.

Extraits

« Car non moins que savoir, douter m`est agréable » (Essais, I, 26)

« La plus grande chose du monde, c`est de savoir être à soi » (Essais, I, 39)

« On attache aussi bien toute la philosophie morale à une vie populaire et privée qu`à une vie de plus riche étoffe : chaque homme porte la forme entière de l`humaine condition » (Essais, III, 2)

« Si nous avons su vivre constamment et tranquillement, nous saurons mourir de même » (Essais, III, 12)

Bibliographie

Les documents suivants sont disponibles à la bibliothèque du Cégep de Trois-Rivières :

  1. MONTAIGNE. Les essais. (textes choisis) Paris, Hachette, coll. « Nouveaux classiques illustrés Hachette », 1976. 192p. [ISBN 2-01-002211-4] cote : 040 B1097
  2. LANSON, Gustave. Les essais de Montaigne. Étude et analyse. Paris, Librairie Mellotée, coll. « Les chefs-d`œuvre de la littérature expliqués », s.d. 384p. cote : 848.3.M761e YLa

De plus, les intéressés peuvent également consulter les documents suivants où l`on retrouve des articles consacrés à Montaigne :

  1. Le Point, no. 1821 (9 août 2007), 110p.

Info. : http://bordee.qc.ca