Archives pour août 2013

Philosophie et cinéma : appel à contributions de la revue Nouvelles Vues

1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (vote : 1, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

NDLR : puisque ça pourra intéresser les gens oeuvrant en philosophie, nous reproduisons ici l’appel à contributions pour le numéro 17 de la revue «Nouvelles Vues» qui portera sur la philosophie et le cinéma, à la demande des responsables de ce numéro.

 


APPEL À CONTRIBUTIONS

 

Numéro 17 (été-automne 2014) – Philosophie et cinéma

 

Sous la direction de Sylvano Santini (UQÀM) et Pierre-Alexandre Fradet (Université Laval/ENS de Lyon)

 

Le cinéma québécois pense-t-il philosophiquement ? On pourrait répondre sur-le-champ par l’affirmative, mais la réponse demande à être approfondie. Peu de chercheurs ont examiné en détail le rapport qu’entretiennent la philosophie et ce corpus cinématographique. Si l’on fait fi des travaux qui relient ce corpus à des enjeux strictement politiques, on constate que la recherche a commencé par questionner la rencontre entre Pierre Perrault et Gilles Deleuze (Warren ; Lacasse, 2002a ; Sirois-Trahan, 2008 ; Bogue) et s’est intéressée au rapport entre certains concepts deleuziens et des auteurs comme Jutra, Arcand et Villeneuve (Carrier-Lafleur ; Sirois-Trahan, 2009 ; Beaulieu, 2005 ; Thain). D’autres ont abordé des questions liées à la communauté et à l’identité et ont vu dans le cinéma québécois une expression du désir d’autoreprésentation des autochtones (Santini, 2009 ; Cornellier, 2011 ; Lewis ; Starblanket ; Evans), un révélateur ou un accompagnateur de mouvements sociaux (Poirier ; Waugh ; Nadeau ; Rochon ; Marshall ; Bordeleau et al.), un producteur de liens collectifs (Froger ; Dundjerovic ; Selb) ou enfin un espace de réflexion sur les notions de spectacle ou de sacré (Beaulieu, 2007 ; Côté-Fortin, 2008 ; Manning).

 

Nouvelles Vues est à la recherche de contributions originales qui renouvelleront ces axes d’analyse déjà bien balisés dans une perspective résolument philosophique. Il ne s’agira pas d’aborder le septième art comme un « miroir » reflétant une pensée philosophique préexistante ou comme le « révélateur » de faits sociaux susceptibles d’intéresser la philosophie (la censure, la Révolution tranquille, la fin des utopies, etc.). Il s’agira plutôt de montrer en quoi certains films québécois ou une œuvre en particulier construisent une pensée philosophique, ne serait-ce qu’en nuançant des idées connues, en en proposant de nouvelles ou en déconstruisant les évidences à des fins critiques. Il serait également adéquat d’essayer de voir si certaines œuvres ou certains textes (manifestes, journaux, entrevues, etc.) de cinéastes québécois comportent une énonciation théorique qui engage des réflexions philosophiques, comme on a pu le remarquer chez Eisenstein, Epstein ou Godard (Aumont, 2011). L’objectif sera donc d’explorer le potentiel conceptuel et réflexif du cinéma québécois et, à partir des possibilités qu’il fraye, de voir comment il engage une expérience de la pensée chez nous, spectateurs des salles obscures, dans une configuration dialogique.

La suite >

Une nouvelle enseignante joint le corps professoral de notre département

1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (vote : 3, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

À l’aube de la session d’A-2013, notre département de philosophie a le plaisir d’accueillir une nouvelle enseignante parmi nous, qui aura la responsabilité d’un groupe d’Éthique du secteur préuniversitaire : Philippa Dott, qui a déjà été chargée de cours chez nous en Éthique en juillet dernier.  Et qui, nous l’espérons, aura un long et agréable avenir parmi nous.

 

Doctorante en philosophie en cotutelle de l’Université Laval (Québec, Qc) et de l’Université de Strasbourg (Alsace, France), Philippa Dott est aussi titulaire d’une Maîtrise en philosophie de l’Université Laval et d’une License en philosophie de l’Université de Strasbourg, ainsi que d’un Certificat de compétence en langue de l’enseignement supérieur en allemand de l’Université de Strasbourg.

 

Pour les personnes qui voudraient connaître un peu mieux les intérêts de recherche de Philippa Dott, on peut écouter l’entrevue que celle-ci a donnée à l’émission Cogito*, où elle s’entretient de ses recherches sur le sens de l’existence dans le roman «Anna Karénine» de Léon Tolstoï.  Dans le cadre de son doctorat, elle travaille actuellement sur Platon.

 

L’entrevue de Philippa Dott débute à la 10e minute de la 4e émission de Cogito qui suit :

(*L’émission Cogito est produite par l’Université Laval et l’Association des étudiants et étudiantes de Laval – et elle est diffusée sur les ondes du Canal Savoir.)