Le 25 octobre 2017 est décédé à Richelieu à l`âge de 85 ans le philosophe québécois Léonce  Paquet, omi. De retour au Canada, après un séjour au Scolasticat Yves-Plumey à Yaoundé au Cameroun, il se retrouve à Ottawa comme administrateur de l`édifice Deschatelets. L`endroit (fermé en 2016) comprend une petite infirmerie et offre des soins de santé aux prêtres et frères oblats, elle offre aussi des chambres pour prêtres, religieux, religieuses et laïcs qui étudient à l’Université Saint-Paul. Il travaille beaucoup à la traduction pour les Oblats et les publications oblates. Il fut aussi conseiller sur le Conseil d`administration de l`Université Saint-Paul et également conseiller sur le Conseil d`administration de la revue Contact, revue officielle de l`Université Saint-Paul.

Mentionnons que l`étude de la pensée socratique a donné lieu à l`Université d`Ottawa à de grands travaux bibliographiques et critiques, entrepris au Laboratoire d`étude de la pensée antique, placé sous la direction de messieurs Yvon Lafrance, Léonce Paquet et Michel Roussel.

 

Repères biographiques

 

Il naît en 1932. Il est le fils de feu Joseph-Oscar Paquet et d`Adrienne Dion. Le 13 novembre 1950, son père décède à l`âge de 51 ans lors de la tragédie de l`Obiou où 58 pèlerins canadiens dont 49 québécois, revenant d’un pèlerinage à  Rome, trouvent la mort dans un désastre aérien. L`avion Le Pèlerin canadien heurte le sommet du mont Obiou près de Grenoble dans les Préalpes françaises. Ses parents ont eu dix enfants.

Le 15 août 1952, il fait ses premiers vœux. Le 5 juin 1959, il est ordonné prêtre.

De 1960 à 1992, il est professeur et secrétaire du Département de philosophie à l`Université Saint-Paul à Ottawa. En 1973, il publie La médiation du regard : Essai d`interprétation. Éd. Leiden, E.J. Brill, 484 p. L`ouvrage s`applique à mettre en lumière, au moyen d`une étude lexicographique, un aspect caractéristique de la pensée platonicienne : la métaphore du Démiurge. En 1975, il publie Les Cyniques grecs: fragments et témoignages. Ottawa, Les Éditions de l`Université d`Ottawa, coll. « Philosophica », no. 35, 304 p.

En 1988, il publie Les Cyniques grecs: fragments et témoignages. Il s`agit d`une nouvelle édition revue, corrigée et augmentée, publiée aux Éditions de l`Université d`Ottawa dans le volume 35 de la collection  « Philosophica » (365 p.). Ce recueil réunit la totalité des propos et des rares écrits des cyniques sur une philosophie où l’homme doit s’efforcer de se rendre libre en s’affranchissant des biens matériels et en maîtrisant le désir. L`anthologie commence par les premiers Cyniques d’Athènes, Antisthène et Diogène, jusqu`à ceux de l`époque romaine. Il s`agit de l`un des très rares ouvrages universitaires sur les philosophes cyniques. De plus, cet ouvrage est d`une importance capitale par la masse d`informations qu`il recèle. Le chapitre 2 est consacré à Diogène. En 1990, on effectue un deuxième tirage de la deuxième édition.

En 1988-1989, il publie en collaboration avec Michel Roussel et Yvon Lafrance, Les présocratiques : Bibliographie analytique (1879-1980). Montréal / Paris, Éd. Bellarmin / Les Belles-Lettres, coll. « Noêsis et Collection d`études anciennes », Vol. I et II, 610 p. et 555 p. Le présent ouvrage, premier tome d’une série de deux, tente de dresser le bilan de la très grande majorité des études consacrées aux Présocratiques de 1879 à 1980. Outre les données bibliographiques usuelles, disposées selon un ordre chronologique qui se veut un reflet du mouvement de la recherche, chaque étude – volume, article ou communication – fait ordinairement l’objet d’une analyse de contenu plus ou moins longuement élaborée. D’autre part, l’ensemble des deux tomes est complété par une série d’Index (analytique, onomastique, lexicologique) visant à guider le chercheur désireux de tirer parti de cette masse d’informations considérable et souvent complexe. En 1988, le premier tome paraît avec le sous-titre suivant : Des Milésiens à Héraclite. En 1989, les trois auteurs, professeurs à l`Université d`Ottawa, publient un second tome ayant cette fois pour sous-titre : D`Alcméon aux auteurs de la Collection hippocratique. Cette Bibliographie compte 4590 articles dont 2153 se trouvent dans le Tome II.

De 1992 à 1996, il remplit le poste de professeur, puis de directeur intérimaire de la Faculté de Philosophie de l’Université Catholique d’Afrique centrale, à Yaoundé au Cameroun.

En 1992, il publie comme éditeur scientifique Les Cyniques grecs: fragments et témoignages. Avant-propos de Marie-Odile Goulet-Cazé. Le Livre de poche, coll. « Classiques de la philosophie », no. 4614, 352 p. L`ouvrage comprend huit chapitres. On y trouve des récits biographiques, les fragments d`œuvres précises, des maximes diverses et des anecdotes se rapportant à Antisthène (chap. 1), à Diogène (chap. 2), à leurs premiers disciples (chap. 3) : Monime, Onésicrite, Cratès, Hipparchia, Métroclès, Ménippe, Ménédème ainsi qu`à des Cyniques de la « deuxième génération » (chap. 4) : Bion et Cercidas. Le chapitre 5 est consacré à Télès, un témoin de l`ancien Cynisme. Les chapitres 6 et 7 portent sur le Cynisme au temps des Césars. Le chapitre 8 donne le point de vue des pouvoirs établis, soit les VIIe et IXe Discours de l`empereur Julien. En 1995, il publie en collaboration avec Yvon Lafrance, Les Présocratiques : Bibliographie analytique. Montréal, Éd. Bellarmin, coll. « Noêsis », vol. III, 429 p.

 

 

Couverture illustrée : Diogène attaqué par les oiseaux. École française, XVe siècle.

 

Depuis 2014, il était retiré à la Résidence Notre-Dame-de-Richelieu, à Richelieu. Le défunt a été exposé vendredi le 27 octobre, de 18h30 à 21h00 et le samedi le 28 octobre, de 12h30 à 14h00. Une célébration de prière a eu lieu le vendredi 27 octobre à 19h30. Ses funérailles se sont déroulées chez les Oblats de Marie Immaculée à Richelieu à 14h00. La cérémonie fut présidée par le Père Luc Tardif, provincial, qui a aussi prononcé l`homélie. L`inhumation aura lieu à une date ultérieure au cimetière des Missionnaires Oblats de Marie Immaculée, à Richelieu en Montérégie.