Le 20 octobre 2018 est décédé au CIUSSS MCQ-CHAUR de Trois-Rivières suite à un accident de voiture survenu le 11 octobre dernier à l`âge de 66 ans, le philosophe québécois Jacques Rioux. Détenteur d`une maîtrise en philosophie et en littérature, il amorce sa carrière comme enseignant de philosophie au Cégep de Trois-Rivières. Par la suite, il poursuit aux Services des étudiants comme responsable des  prêts et bourses et puis aux services pédagogiques comme API et conseiller pédagogique à cette même institution. Il a aussi cofondé avec Christian Marchand, le groupe musical Octozénon, lequel se consacre à la chanson à textes, sur une musique de style « folk-rock« . Jacques Rioux est également le compositeur et l`interprète du groupe.

Repères biographiques

Il naît le 8 juillet 1952.

En mai 1977, il signe l`article « La passion selon Soljénitsyne » dans Phi Zéro, revue d`études philosophiques, vol. 5, no. 2 (mai 1977), Université de Montréal, Association des étudiants de philosophie de l`Université de Montréal (Éditeur) p. 27-74.

En 1979, il dépose son mémoire de maîtrise intitulé L`épreuve du nihilisme, à l`Université de Montréal, sous la direction de Roland Houde (1926-2013).

En 1987, il publie une nouvelle intitulée « Le détour » dans Depuis vingt-cinq ans, (Éditions Les Presses Laurentiennes, coll. « Sortilèges », p. 77-86). Ce texte (12 p.) a été revu et modifié en avril 2014. En 1987 aussi, il publie un roman Un jour à Vaudor (Guérin Littérature, coll. « Roman », Montréal, 429 p.). Ce livre s`est mérité le deuxième prix au concours du Grand Prix Guérin de littérature en 1986. Le 4 février 1987, dans le cadre de l`émission « Le magazine littéraire », à Radio-Canada, il donne une interview portant sur la parution d’Un jour à Vaudor.

 

 

 

 

Le 17 février 1991, dans le cadre de l`émission « Sur les traces d’un maître », à Radio-Canada, il s`entretient sur la vie et l’œuvre de l`écrivain hongrois Arthur Koestler (1905-1983), auteur du roman Le Zéro et l`infini (Calmann-Lévy, 1945). En 1991 également, il est scénariste du documentaire Consommateurs, malgré nous!, traitant des habitudes de consommation, produit par le Service des techniques et moyens d’enseignement du Cégep de Trois-Rivières.

En 1994, il publie une nouvelle intitulée « Terre de Caïn » dans Écrits de la Mauricie, Les Cahiers Oeuvres ouvertes, Cégep de Limoilou (Québec), no. 8 (automne 1994), p. 189 à 192.

En 1997, il publie un récit « Ascenseur pour l’au-delà », dans Syntagme, vol. 1, no. 8; vol. 1, nos 9 et 10 (1998); vol. 2. nos 1 et 2, 1998; vol. 2, nos 3 et 4 (1999).

Le 2 avril 2007, il agit à titre de présentateur  du philosophe québécois Louis-André Dorion, professeur titulaire à l`Université de Montréal, dont la conférence s`intitule « Socrate et la cité platonicienne ». L`événement a lieu dans le cadre des « Philoconférences de Trois-Rivières », tenu à l`Église Saint-James dans le Vieux Trois-Rivières.

En 2016, il publie Ascenseur pour l’au-delà (Octozénon, 92 p.). Au printemps 2016, il chante Saint-Denys Garneau (enregistrement numérique, disponible sur iTunes). À l`été 2016, il lance l`album Le bout du monde est proche. (Enregistrement numérique, disponible sur iTunes).

En 2017, il lance trois albums : Sur la route de Jéricho; Suite fraternelle, poème de Jacques Brault ainsi que Tu transportes là-bas mon âme : Octozénon chante de Saint-Denys Garneau. Dans ce dernier cas, le lancement a eu lieu au café galerie Le Mot-Dit, rue Champlain, à Trois-Rivières, le 27 octobre 2017.

En 2018, le groupe Octozénon  lance deux nouveaux albums : Pour que ma joie demeure et Noir.

 

Il laisse dans le deuil son ex-conjointe Lucie Laforest et leur fille Alexandra. Conformément à sa volonté, une cérémonie a eu lieu en toute intimité.