Le 24 décembre 2008 est décédé à l`âge de 81 ans, le politologue américain Samuel Phillips Huntington dans l`île de Martha`s Vineyard, dans l`État du Massachusetts (États-Unis). Il est considéré par ses pairs comme « l`un des plus influents politologues américains des cinquante dernières années ». Il fut membre du Department of Government de l`Université Harvard depuis 1950, sauf pour une brève période entre 1959 et 1962.

Il naît le 18 avril 1927 à New York. Son père Richard Thomas Huntington est éditeur et sa mère Dorothy Sanborn Phillips est écrivaine. Il est diplômé de l`école secondaire Stuyvesant, à New York. En 1946, il est diplômé de l`Université de Yale, située à New Haven (Connecticut). Il a servi dans l`Armée de terre américaine. En 1948, il obtient sa maîtrise de l`Université de Chicago (Illinois). En 1951, il obtient son doctorat de l`Université Harvard. À 23 ans, il commence à enseigner à l`Université Harvard, près de Boston (Massachusetts). En 1957, ses recherches sur les relations entre l`armée et l`État sont publiées pour la première fois, dans un ouvrage à l`époque très controversé intitulé The Soldier and the State : The Theory and Politics of Civil-Military Relations (Le Soldat et l`État : La théorie et la politique de relations entre civils et militaires). Réimprimé 15 fois, il est aujourd`hui considéré comme une référence. De 1959 à 1962, il est directeur associé de l`Institute of War and Peace Studies à l`Université Colombia, à New York.

La suite >