Le mardi, 7 mai 2019 à 17h00 avait lieu une rencontre avec le philosophe et sociologue québécois Mathieu Bock-Côté (MBC) à la Librairie Poirier à Trois-Rivières, suite à la publication de son dernier livre L`empire du politiquement correct : Essai sur la respectabilité politico-médiatique (Cerf, 2019). Pour l`occasion, l`entrevue fut animée par la chroniqueuse littéraire Patricia Powers; l`événement a attiré une centaine de personnes. Il est l`un des essayistes les plus influents de sa génération.

Mathieu Bock-Côté a enseigné à l’Université du Québec à Montréal, à l’Université de Montréal. Il est chargé de cours à l’École des hautes études commerciales de Montréal (HEC Montréal) et professeur invité à l`Institut de préparation à l’administration générale (IPAG).

Figure de la vie intellectuelle québécoise, on peut le lire dans Le Journal de Montréal et dans les revues L`Action nationale et Égards; il est également animateur à QubRadio, la radio numérique de Québecor. Il a aussi collaboré au fil du temps au 98,5 FM Montréal, à CHOI, à La Presse, au Devoir et à Échos Montréal. Il est chroniqueur au journal virtuel La Vie agricole, à Radio-Canada ainsi qu’à Radio VM.

En France, il collabore à quelques périodiques comme Le Figaro, Le Débat, le journal en ligne Causeur et la revue intellectuelle trimestrielle Commentaire. Héraut de la « renaissance intellectuelle du conservatisme », certains posent même la question suivante : la nouvelle voix de la droite conservatrice en France serait-elle québécoise ?

Il est l`auteur de plusieurs livres et articles portant sur la politique québécoise, le conservatisme occidental, le progressisme contemporain et le multiculturalisme. De plus, il intervient régulièrement sur les questions d`actualité.

Repères biographiques

En 1980, il naît à Lorraine dans les Basses-Laurentides, au Québec. Indépendantiste convaincu, son père, professeur d`histoire, enseigne durant toute sa carrière l’histoire du Québec et celle de la civilisation occidentale au Collège de Rosemont à Montréal; il est un disciple de l`historien québécois Maurice Séguin (1918-1984), auteur de L’idée d’indépendance au Québec, genèse et historique. (Boréal Express, 1968).

Mathieu Bock-Côté est bachelier en philosophie de l’Université de Montréal.

Les années 2000

En 2000, il présente sa candidature pour la présidence du Comité national des jeunes du Parti québécois, sans succès.

En février 2001, il est responsable du contenu au sein du Forum jeunesse du Bloc québécois. Avec deux autres membres du forum, Guillaume Ducharme et Benjamin Gagnon, il rédige le mémoire La situation du français et le chantier du redressement national – Pour une conception nationaliste du français au Québec présenté aux États généraux sur la situation du français au Québec.

À partir de 2005, le goût pour la joute l’amène à intervenir de plus en plus régulièrement dans les médias québécois.

La suite >