C`est du 11 au 14 septembre 2012 à 19h00 qu`aura lieu la pièce « La Sagesse des abeilles. Première leçon de Démocrite », à l`Usine C à Montréal. L`événement s`inscrit dans le cadre du 9e festival « Les Escales improbables de Montréal ». Le texte est du philosophe français Michel Onfray et la mise en scène de Jean Lambert-Wild. Ce dernier est l`actuel directeur de la Comédie à Caen, Centre dramatique de Normandie. La musique, celle de Jean-Luc Therminarias et les costumes, ceux d`Annick Serret. Le spectacle scénique a été créé le 23 avril 2012 au Théâtre des Cordes à Caen. Le sous-titre « Première leçon de Démocrite » fait référence à l`un des philosophes antiques préférés de Michel Onfray.

Signalons que Michel Onfray échangera avec le public montréalais lors d`une rencontre-discussion organisée par le Consulat général de France, en partenariat avec les Éditions Flammarion. L`événement se tiendra à la salle Bourgie du Musée des beaux-arts de Montréal, le lundi 10 septembre 2012, de 19h00 à 20h30. Les intéressés peuvent également lire l`entrevue donnée par courriel par Onfray au journaliste Paul Journet sur la mort et l`infinité du cosmos. Publié dans le journal La Presse du 8 septembre 2012 en page 10 du cahier « Arts », l`article s`intitule « La leçon philosophique des insectes ».

 Dans la présentation de la pièce, on peut lire ce qui suit :

« Imaginez 20 000 abeilles sur scène, seules actrices vivantes d’un spectacle qui leur rend hommage, mises en exergue par le très beau texte du philosophe Michel Onfray écrit pour l’occasion. L’orchestration scénique de Jean Lambert-Wild nous ouvre les portes d’un monde étrange et nous invite à prendre conscience du deuil qu’il faudra porter si les abeilles continuaient à disparaître. Cette amnésie qui fait perdre aux abeilles le chemin de la ruche, les laissant mourir hors de chez elles, fait écho à l’amnésie qui frappe les hommes, aujourd’hui souvent bien en peine lorsqu’il s’agit de « converser » avec un monde qu’ils habitent sans plus le contempler.

La suite >