Pointe-du-Lac

Moulin seigneurial

23 mai 2014

Monsieur le coordonnateur Patrice Létourneau,

Chers collègues actuels et anciens,

Chers invités et amis,

Mes très chers enfants Caroline et Christian.

 

Aujourd`hui me voici rendu au terme d`un long et merveilleux périple qui a duré 37 ans comme enseignant de philosophie au Cégep de Trois-Rivières, ma ville natale. Aussi, c`est avec une vive émotion que je m`adresse à vous en ce jour.

En premier lieu, je voudrais offrir mes remerciements à ces milliers d`étudiants et étudiantes auxquels j`ai enseigné de 1977 à aujourd`hui. Grâce à eux, j`ai pu me réaliser comme enseignant et éducateur au service de la jeunesse d`ici comme le fut jadis mon défunt père, lui-même enseignant pendant 42 ans, de qui j`ai beaucoup reçu et qui a été mon premier maître de pédagogie. Quel plaisir de me retrouver en classe parmi ces jeunes en quête d`identité et de les faire voyager au pays des philosophes ! À cet égard, ce travail de professeur, toujours en évolution, comportait bien des exigences mais néanmoins, il m`a permis de connaître des instants de vie irremplaçables en classe avec tous ces collégiens et collégiennes. Qu`ils en soient ici remerciés !

Au cours de ma carrière, j`ai dû comme plusieurs confrères, préparer un grand nombre de cours, relever plusieurs défis, adapter mes méthodes et stratégies pédagogiques, faire preuve d`ouverture d`esprit et de tolérance, participer à la vie départementale à travers divers comités; ce qui, dans ce dernier cas m`a permis d`échanger avec plusieurs collègues tout en bénéficiant de leurs connaissances et expériences. Qu`ils en soient ici remerciés !

En second lieu, je veux maintenant témoigner de ma gratitude envers tous les collègues côtoyés au fil des ans. D`abord, par devoir de mémoire, je pense à certains membres de notre département aujourd`hui décédés avec qui j`ai eu à maintes occasions le plaisir d`échanger et de fréquenter.

Mon collègue Denis Gouin, ami fidèle et confident discret, décédé trop jeune à l`âge de 33 ans, le 21 janvier 1989, terrassé par un mal incurable. En sa compagnie, j`ai visité, entre autres, le Salon du livre de Montréal, le Musée des beaux-arts du Canada à Ottawa, les librairies d`occasion à Sherbrooke, la bibliothèque du Congrès à Washington. Son humeur joviale, son dévouement constant, sa grande disponibilité, sa droiture morale lui avaient acquis, malgré son jeune âge, le respect et la sympathie de ses étudiants et de ses collègues. Affable envers tous, il sut demeurer courtois là même où d`autres auraient cédé.  Extraordinairement actif, Denis savait mener à bien ce qu`il entreprenait, le tout porté par l`altruisme.

Mon collègue Alain Ouellet, décédé accidentellement à Drummondville, à l`âge de 47 ans avec son épouse Jeanne D`Arc, le 27 août 1993. À mes yeux, Alain représentait le type même du philosophe au sens ancien du terme par sa placidité naturelle. En assemblée départementale, il parlait rarement mais le cas échéant, son propos juste et réfléchi commandait le respect.

Mon collègue Gilles Darsigny, décédé à l`âge de 62 ans, le 28 mars 2009. Gilles a subi de dures épreuves au cours de sa vie mais il a toujours fait preuve de courage. Jamais, il ne se plaignait, gardant le sourire, grillant sa cigarette tout en vous adressant la parole avec sa voix rauque. Bon vivant et toujours heureux de rencontrer ses collègues au Bar-Resto Café Cognac, sorte de Café de Flore trifluvien. Il nous manque toujours…

Mon collègue Jean-Claude Leclair, décédé à l`âge de 72 ans, le 10 février 2013. Jean-Claude fut d`abord mon professeur de philosophie au Cégep de Trois-Rivières à la session Hiver 1972 pour le cours « Histoire de la philosophie moderne » où je lui avais remis un travail de session sur la notion de déduction transcendantale chez Kant, devoir scolaire qu`il avait accepté sourire en coin. Par après, c`est le collègue que j`allais découvrir et apprécier tant pour son rire contagieux, son esprit taquin que pour son franc-parler.

Puisse ces quelques mots, rappeler leur mémoire et rendre hommage à ces mêmes disparus !

Permettez-moi maintenant d`offrir des remerciements plus particuliers à des collègues que j`ai côtoyés au fil du temps.

La suite >