Le 6 mars 2009 est décédé d`un accident cérébral à l`âge de 85 ans, le philosophe et esthéticien français Olivier Revault d`Allonnes, à Tréguier, en Bretagne. Il fut rédacteur en chef puis codirecteur avec le philosophe français Mikel Dufrenne (1910-1995) de la Revue d`Esthétique. Il a d`ailleurs consacré l`essentiel de sa carrière à cette même discipline. Lecteur critique de l`« École de Francfort », il chercha à élucider de différentes façons les démarches par lesquelles les artistes créateurs font fonctionner les données de leur époque dans des directions nouvelles et imprévues. À cet égard, il joua un rôle décisif, en France, pour la connaissance de la pensée critique du philosophe et sociologue allemand Théodor W. Adorno (1903-1969) dans le contexte des années 1960 et 1970, dominé à ce moment par le structuralisme. Dans une entrevue accordée sur ARTE, il affirmait concernant ce qu`Adorno représentait pour lui, ce qui suit : « Adorno a dénoncé, par son marxisme ouvert et intelligent, les falsifications théoriques des stalinismes. Ce qui lui permet notamment de construire une esthétique qui légitime les révolutions des  » avant-gardes  » artistiques du XXe siècle, surtout en musique. Pour Adorno, la sociologie de la musique ne consiste pas à situer la musique dans la société, mais à déceler ce qu`il y a de social dans la musique, dans la partition, mais aussi les techniques, les instruments, les interprètes, les programmes, etc. ». Il était Officier titulaire de la Rosette de la Résistance française. Il était aussi l`arrière-petit-fils de l`écrivain français Ernest Renan (1823-1892), né dans la commune de Tréguier.

La suite >