Le journal montréalais La Presse rapporte dans son édition du samedi, 16 mai 2009 en page 7 du cahier « Vacances/voyages », cette nouvelle de l`Agence France-Presse (AFP) concernant le site archéologique du Lycée d`Aristote. Découvert en 1996 dans le centre d`Athènes, celui-ci sera bientôt aménagé et ouvert au public a annoncé M. Antonis Samaras, ministre grec de la Culture. Ce dernier ajoutant que : « Le Lycée d`Aristote et l`Académie de Platon sont les premières universités du monde ».

En effet, c`est au cours de travaux de déblaiement d`un terrain destiné au départ à ériger un musée d`art moderne que les pelleteuses avaient mis à jour les vestiges du fameux Lycée que les archéologues recherchaient depuis des siècles. Le projet d`aménagement prévoit la pose d`un grand abri de verre et d`acier, de 12 mètres de haut, sur un demi-hectare qui recouvrira la palestre du gymnase du Lycée fondé par Aristote en 335 avant notre ère.

Présentation

Le mot Lycée, en grec Lukeion, est un lieu situé à l`est d`Athènes, au pied du Lycabette, colline de l`Attique de la chaîne du Pentélique, aujourd`hui intégrée dans Athènes. C`est une plaine dégagée sur les bords de l`Ilissos, petite rivière qui traverse Athènes.

À Athènes, on désigne sous le nom de Lycée, un des deux principaux gymnases de la ville. Ce gymnase est ainsi appelé parce qu`il est situé dans le voisinage d`un temple consacré à Apollon Lycien (selon les uns, tueur de loups et plus probablement dieu de la lumière). Déjà embellit par l`homme politique athénien Périclès (v. 495-429), le gymnase du Lycée l`est encore, au temps d`Aristote, sous l`administration de l`orateur et homme politique athénien Lycurgue (v. 390-324). C`est sous les ombrages des jardins ou des galeries couvertes du gymnase qui en dépendaient qu`Aristote enseigne la philosophie, et de là vient le nom de Lycée, donné à l`école de ce philosophe.

Au Moyen Âge, le « Lycée » désigne une école de philosophie d`après l`ancienne école des péripatéticiens d`Athènes. De plus, le nom de certaines institutions scolaires actuelles, notamment en France, y trouve également son origine.

La suite >