Le romancier Patrick Modiano s`est vu décerner le Prix Nobel de littérature 2014, jeudi le 9 octobre dernier par l`Académie suédoise de Stockholm. Cette même institution, par le biais de son secrétaire perpétuel Peter Englund, a voulu saluer chez Modiano « l’art de la mémoire avec lequel il a évoqué les destinées humaines les plus insaisissables et dévoilé le monde de l’Occupation ». Englund a expliqué à la télévision publique suédoise que son « univers est fantastique, ses livres se répondent les uns aux autres » qualifiant même l`auteur de « Marcel Proust de notre temps ».

 À 69 ans, Modiano devient ainsi le 15e homme de lettres français à recevoir cette récompense. Son œuvre est traduite en 36 langues. Il est l`auteur d’une trentaine de romans primés par de nombreux prix prestigieux parmi lesquels le Grand prix du roman de l’Académie française et le Prix Goncourt.

Il est l’un des plus talentueux écrivains de sa génération. Explorateur du passé, il sait ressusciter avec une précision extrême l’atmosphère et les détails de lieux et d’époques révolues, comme le Paris de l’Occupation, dans son premier roman, La Place de l’Étoile, paru en 1968.

 

Modiano, Patrick

 

Dans la presse anglo-saxonne, le New York Times a mentionné que l`obtention du Prix Nobel de littérature aiderait Modiano « à gagner une reconnaissance internationale pour ses cinquante ans de travail », le comparant même aux écrivains français Jean-Paul Sartre (1905-1980) ou Albert Camus (1913-1960).

 

 

Repères biographiques

 

 

Il naît le 30 juillet 1945 à Boulogne-Billancourt, près de Paris. Il est le fils d’Albert Modiano, juif italien proche de la Gestapo et de la pègre et de Louisa Colpeyn, comédienne flamande arrivée à Paris en juin 1942. Cette dernière joue au théâtre et tient quelques seconds rôles au cinéma, mais sa carrière n’a rien de reluisant. Ses deux parents se sont rencontrés, en octobre 1942, dans le Paris occupé et ont vécu dans une semi-clandestinité, si bien que le jeune Patrick vivra une enfance difficile. En 1943, ses parents s`installent au 15 quai de Conti (6e arrondissement, rive Gauche), près de l`Académie française dans l`appartement où a vécu l`écrivain français Maurice Sachs (1906-1945). C`est dans la chambre de ce dernier, où Sachs a laissé une partie de sa bibliothèque, que Patrick Modiano grandit. Ses parents étant souvent absents, il est très tôt livré à lui-même. Il entretient ainsi des rapports privilégiés avec son jeune frère Rudy, qui meurt à l`âge de neuf ans d`une leucémie. Ce drame hantera dorénavant son œuvre.

 

La suite >