Le 3 août 2008 est décédé à son domicile à Moscou l`écrivain russe Alexandre Issaïevitch Soljenitsyne des suites d`une insuffisance cardiaque aiguë à l`âge de 89 ans. Romancier, essayiste, penseur politique et social, il est considéré comme le plus grand écrivain russe de la seconde moitié du XXe siècle. Rescapé de la terreur stalinienne, il incarnait le refus du totalitarisme soviétique et la conscience de l`éternelle Russie.

Il naît le 11 décembre 1918 à Kislovodsk, dans le nord du Caucase, un an après la Révolution d`Octobre. Il appartient à une famille d`origine paysanne. Son père est mort, six mois avant sa naissance, d`un accident de chasse. Sa mère est la fille d`un riche cultivateur, un « koulak ». Il est élevé par sa mère très croyante à Rostov-sur-le Don dans le sud de la Russie. Celle-ci l`emmène aux offices religieux dans l`église Saint-Pantaléon, où il fut baptisé. Il fait des études de mathématiques et de physique à l`université de Rostov-sur-le-Don. À ce moment, il rejoint les Jeunesses communistes. En 1939, il s`inscrit aux cours par correspondance  de philosophie, d`histoire et de littérature à l`université de Moscou. En avril 1940, il épouse Natalia Rechetovskaïa, une amie d`école, au moment où il est professeur d`astronomie et de mathématiques dans une petite ville du Caucase.

La suite >