Les films de Francis Veber, du Jouet (1976) à La Doublure (2006), en passant par La Chèvre (1981), Le Dîner de cons (1997) et Tais-toi! (2002), donnent certes à rire, mais aussi à réfléchir.En écoutant la comédie Le Placard (bande-annonce), on est frappé par l’analogie qu’il y aurait à faire avec l’existentialisme de Jean-Paul Sartre, avec ses conceptions des relations avec autrui, et en particulier avec cette idée, énoncée dans la pièce Huis clos, selon laquelle «l’enfer, c’est les autres».  Peut-être même que le fait que ce film soit une comédie est susceptible d’en faire un allié pédagogique d’autant plus redoutable, afin de contribuer à mieux faire saisir cet aspect de la pensée de Sartre.

Regardons-y d’un peu plus près.

La suite >