Le 7 août 2016 est décédé à Montréal à l`âge de 95 ans, le philosophe québécois Yvon Blanchard. Il fut professeur titulaire à la Faculté de philosophie de l`Université de Montréal. Au cours de sa carrière, il a publié de nombreux livres et articles.

Repères biographiques

Il naît le 6 mars 1921 à Sherbrooke. Il est le fils d`Antonio Blanchard et d`Émérentienne Brousseau.

Entre 1935 et 1942, il fait ses études au Séminaire Saint-Charles-Borromée, à Sherbrooke. De 1943 à 1946, il poursuit ses études à la Faculté de philosophie de l’Université de Montréal. En 1946, il obtient son doctorat en philosophie. Sa thèse a pour titre Le problème de la définition de l`âme chez Aristote (Département de philosophie, Université de Montréal, 221 p.; Bibliothèque / U. de Mtl / Dépôt Youville / cote : B29 U54 1946 v.001).

Mentionnons qu`au plan des influences reçues, il n`a jamais hésité à reconnaître sa dette envers le fondateur du personnalisme français, le philosophe Emmanuel Mounier (1905-1950) qu`il considère comme un de ses maîtres. En effet, Mounier joue un rôle important au début de la « Révolution tranquille » au Québec dans l`action des catholiques de gauche, notamment chez Yvon Blanchard et le sociologue québécois Fernand Dumont (1927-1997).

De 1946 à 1966, il remplit les fonctions d’enseignant à l’Ecole des Vétérans, au Lasalle College, au Chestnut Hill College (Philadelphie) et à l’Université de Montréal. Dans ces établissements, il enseigne principalement la philosophie, mais également les sciences sociales. La suite >