Le Magazine littéraire, no. 461 (Février 2007), 98p. [7.90$]

Dossier « Les stoïciens, le bon usage des passions de Sénèque à Michel Foucault »

Le dossier de 35 pages qui comprend 15 articles est coordonné par David Rabouin et Thomas Bénatouïl. Dans l`avant-propos, Jean-Louis Hue, directeur de la rédaction, rappelle que la philosophie stoïcienne ne se réduit pas à une morale mortifère mais a pour ambition de proposer une sagesse pratique, un guide pour la vie quotidienne. Dans le premier article, Jean-Baptiste Gourinat mentionne que « la condition pour être stoïque est moins la manière de vivre que la manière de raisonner et de penser pour arriver à cette manière de vivre » (p.29). Pour Thomas Bénatouïl, auteur de Faire usage : la pratique du stoïcisme (Vrin,2006), il appert que les stoïciens « proposent moins une morale […] qu`une théorie de la pratique éthique, décrivant la genèse, le fonctionnement et la diversité de la conduite humaine pour expliciter ses principes immanents, les systématiser et rechercher comment la rendre parfaitement efficace et autonome » (p.36). Pour sa part, Valéry Laurand, agrégé de philosophie et auteur du Vocabulaire des stoïciens (Ellipses,2002) signale que « le stoïcisme n`est pas une théorie politique constituée en doctrine : il est d`abord une philosophie de l`action politique, qui tâche d`amener chacun à la juste perception de l`eukairia, la bonne opportunité, pour prendre lorsqu`il le faut la décision la meilleure » (p.41). De son côté, Juliette Drosse explique pourquoi le stoïcisme s`est imposé à Rome devant les autres philosophies hellénistiques (p.42-44). D`autres articles traitent de la naissance du néostoïcisme à la Renaissance, de la manière dont la littérature française du XVIe et XVIIe siècles témoigne du stoïcisme, ou comment Michel Foucault est résolument stoïcien quand il s`attache au « souci de soi ».

Info. : Site Web