Le 28 mai 2007 est décédé à Saint-Jérôme, près de Montréal, le philosophe québécois Gilles Lane, s.j. à l`âge de 77 ans, après 56 ans de vie religieuse au sein de la Compagnie de Jésus. Il était professeur honoraire de l`Université de Montréal. Il fut membre de l`Association canadienne de philosophie ainsi que membre du comité de rédaction de la revue Dialogue.

Il naît le 21 octobre 1929 à Saint-Boniface (Manitoba). Il est le fils d`Arthur Lane, cadre et de Rachel Langevin, psycho-éducatrice. Il fait ses études au Collège de Saint-Boniface où il obtient un diplôme de bachelier ès arts en 1950. La même année, il entre chez les Jésuites. Licencié en philosophie (Facultés S.J.,Montréal), il étudie ensuite les sciences. En 1957, il obtient un baccalauréat en mathématiques à l`Université de Montréal. En 1959, il complète une maîtrise en physique à l`Université Columbia, à New York. Pendant quatre ans, il étudie la philosophie allemande, alors qu`il poursuit ses études en théologie en Autriche à l`Université Leopold-Frantzen, à Innsbruck, où il complète une licence en théologie en 1963. En 1962, il est ordonné prêtre. Puis, de 1964 à 1968, il fait des études à la Sorbonne, à Paris, où il obtient, en 1969, un doctorat d`État ès lettres avec thèse en philosophie. Par la suite, il est professeur de philosophie à l`Université du Québec à Trois-Rivières (1968-74), au Collège Laflèche de Trois-Rivières (1974-78), à l`Université de Sherbrooke (1976), puis à l`Université Laval (1978-79) et à l`Université de Montréal, où il est professeur titulaire (1979-93). Suite à la sortie de son livre L`urgence du présent, il prononce, le 20 février 1974, au Centre culturel, une conférence intitulée « Considérations sur la culture et la contre-culture » devant l`auditoire du Cercle de philosophie de Trois-Rivières présidé par le professeur Alexis Klimov (1937-2006) de l`UQTR. Durant de nombreuses années, il est un collaborateur assidu à la Maison des amis du Plateau Mont-Royal. Il y est animateur auprès de personnes démunies, jeunes et moins jeunes.

Il a publié une douzaine d`ouvrages de philosophie, principalement sur la connaissance ordinaire et la connaissance scientifique, la culture et l`éducation, l`éthique fondamentale, la vie en société et la politique. Sa bibliographie comprend les titres suivants : Notre monde apparent (1969), J.L. Austin. Quand dire, c`est faire. Introduction, traduction et commentaire de Gilles Lane (1970), Être et langage (1970), L`avenir d`une prédiction (1971), L`urgence du présent (1973), À quoi bon la philosophie ? (1982, 3e éd.en 1997), Si les marionnettes pouvaient choisir (1983), La science comme mythe (avec Yvon Johannisse,1988), Pouvoir, justice et non-mépris (1989), Loi, conscience et société (1992), Government, Justice, and Contempt (New York/Londres, 1993), Dieu nous aime quand même (1995), Conscience et lien social (une 2e édition de Loi, conscience et société,1996).

Il est exposé à la Maison des Jésuites, à Saint-Jérôme. Les funérailles y seront célébrées le vendredi 1er juin à 10h30.