Archives pour août 2007

Nouveautés 1

1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (aucune évaluation)
Loading...

1.   CALABRESE, Giovanni. Philosophie, science, politique : Autour de Laurent-Michel Vacher. Montréal, Liber, « Petite collection Liber », 2007. 156p. [12.00$]

2.   GODIN, Christian. Le comptoir philosophique : 123 notions clés pour mieux comprendre le monde contemporain. Paris, First Editions, 2007. 437p. [32.95$]. Par l`auteur de La philosophie pour les Nuls.

3.   KONINCK, Thomas de. La crise de l`éducation. Montréal, Fides, coll. « Les Grandes conférences », 2007. 72p. [9.95$]

4.   LEROUX, Georges. Éthique, culture religieuse, dialogue. Montréal, Fides, 2007. 117p. [9.95$]

5.   MARGOLIN, Jean-Claude (éd.). Anthologie des humanistes européens de la Renaissance. Paris, Gallimard, coll. « Folio classique, 4536 », 2007. 905p. [22.95$]

6.   NANCY, Jean-Luc. Juste impossible. Paris, Bayard, coll. « Les Petites conférences », 2007. 64p. [18.50$]

Le Point, no. 1817 (Spinoza)

1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (aucune évaluation)
Loading...

Le Point, no. 1817 (12 juillet 2007), 118p. [5.50$]

Dans la section Culture, on peut lire un article de Roger-Pol Droit intitulé « Spinoza : le penseur libre ». L`auteur passe en revue différents aspects de la pensée de Spinoza. Concernant ce dernier, il note que « Son but n`est donc pas de savoir pour savoir. Par la connaissance, il cherche à nettoyer l`humain de ses angoisses insensées, de ses vrais fanatismes et de ses fausses espérances, de tous ces maux que suscitent les illusions générées par l`ignorance. Comprendre le monde, c`est pouvoir devenir heureux. Au bout du savoir, le salut » (p.72). Pour Roger-Pol Droit, Spinoza représente le philosophe de la joie. En ce sens, il note que « la béatitude du philosophe parvenu au terme de son chemin, c`est la joie constante de comprendre Dieu la Nature sans lui être extérieur. […] Joie pleine, salut dans le monde et par le monde, la béatitude spinoziste est aussi une forme d`éternité qui n`est pas un au-delà ni une survie après la mort. Elle consiste en la sérénité du sage qui participe, par la raison, à la part d`éternité qui réside dans les idées comme dans les corps » (p.78).

Ce dossier sur Spinoza comprend également un article de Catherine Golliau qui rappelle que bien qu`Amsterdam fut considérée comme une terre d`asile où la liberté de la presse et de la pratique religieuse est unique en Europe au début du XVIIe siècle, cette même capitale des Provinces-Unies finira par interdire le « Traité politique » de Spinoza. Un autre article, signé par Pierre Bouretz, directeur d`études à l`École des hautes études en sciences sociales, rend compte du débat chez les philosophes de confession juive à propos des relations de Spinoza avec la communauté juive. Dans un autre article, le biologiste Henri Atlan explique pourquoi il adhère à la doctrine spinoziste. On peut aussi lire une interview avec Pierre-François Moreau, enseignant à l`École normale supérieure de Lyon et auteur de Spinoza et le spinozisme (PUF,2003). Pour ce dernier, « Le spinozisme est la philosophie de la minorité contre la majorité, la pensée alternative contre la pensée dominante. C`est une philosophie qui revendique la controverse en tant que telle. […] Le Spinozisme n`est pas une pensée de l`aphorisme, de la formule, mais de la démonstration » (p.80).

Info. : Site Web

Philosophie Magazine, no. 10 (Spécial Bac)

1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (aucune évaluation)
Loading...

Philosophie Magazine, no. 10 (Juin 2007), 98p. [10.50$]

La section Analyse publie le troisième et dernier volet de l`article de Ronald Dworkin qui porte cette fois sur le mariage homosexuel. Celui-ci croit que chacun de nous a « la responsabilité d`évaluer et de choisir par lui-même ses valeurs éthiques, plutôt que de s`incliner devant les choix contraignants des autres » (p.24). La rubrique Dialogue met en présence Corinne Lepage, ancienne ministre de l`environnement et le philosophe Jean-Pierre Dupuy, professeur de philosophie sociale et politique à l`École polytechnique de Paris et à l`université de Stanford (Californie). Tous deux analysent ici les raisons de la paralysie de l`homme qui refuse encore d`agir face à une Terre en danger. Pour Dupuy, la principale menace, c`est l`homme lui-même : « le mal vient de nous, mais on incline à penser que ses origines nous sont extérieures parce qu`il ne résulte pas d`intentions mauvaises. […] C`est nous qui avons besoin de l`avenir. Car si les portes de l`avenir nous étaient fermées, c`est tout le sens de l`aventure humaine passée et présente qui serait réduit à néant » (p.34). Pour Corinne Lepage, le questionnement sur l`écologie nous renvoie à d`immenses questions spirituelles : « D`abord, on peut se demander si la pensée écologique n`engage pas une forme d`eschatologie. Ne mobilise-t-elle pas, au fond, une croyance sur les fins dernières de l`homme ? Il est évident que l`écologie nous amène à soulever la question de la Création et de la place de l`homme dans celle-ci. Nous sommes donc ici à un point de jonction avec la religion » (p.35).

Le Dossier a pour thème « Les crises existentielles : comment elles rythment notre vie ». Le philosophe Pierre-Henri Tavoillot, maître de conférence à la Sorbonne, rappelle que les crises sont des seuils qui permettent de passer d`un âge à l`autre, d`avancer sur le chemin de la vie. Or pour faire face à ce monde désenchanté, pour affronter les crises existentielles qu`il génère plusieurs méthodes existent dont la philosophie : « Elle ne prétend pas guérir du mal d`exister, mais, en exerçant l`esprit à sortir de la quotidienneté, elle permet d`atténuer, d`anticiper et peut-être de neutraliser quelque peu l`ennui, l`angoisse ou la nausée. Elle permet surtout – et c`est déjà ça – de comprendre pourquoi nous y sommes exposés (et moins immunisés) que jamais » (p.40). La rubrique Entretien recueille les propos du philosophe Jacques Rancière. Sur la question du scandale démocratique, ce dernier souligne que « Tout le bavardage qu`on entend aujourd`hui sur l`individualisme consumériste n`est que l`habillage contemporain de la critique première de la démocratie » (p.58). La section Spécial Bac comprend des lettres rédigées par cinq professeurs de philosophie qui adressent leurs conseils à de jeunes bacheliers en prévision de l`épreuve de philosophie du 11 juin 2007. En guise de supplément, un Cahier central (16 pages) « Spécial Bac » rédigé par Charles Pépin et Maël Lemoine. Ceux-ci proposent aux candidats des astuces pour élaborer la fameuse « problématique », et des conseils sur la méthodologie à mettre en oeuvre pour réussir la dissertation et l`explication de texte.

Info, : Site Web